AccueilSociété

Pourquoi la crise de l’hôpital nous concerne bien plus qu’on ne le croit

Publié le

par Lila Blumberg

© Konbini news

Soignants éreintés, patients maltraités : l’hôpital est en crise et il faut le sauver.

Manque de moyens et de personnel à l’hôpital : pour l’infectiologue Benjamin Rossi, cela doit être "un des premiers sujets de la présidentielle".

Plus de vingt années de délitement de l’hôpital public et une pandémie plus tard, de plus en plus de soignants quittent l’hôpital. Éprouvés et à bout de souffle, certains se dirigent vers le privé ou vers de nouvelles professions. "Pour des boulots moins difficiles on est beaucoup mieux payés", assure Benjamin Rossi qui souligne que "la pénurie du personnel a un impact sur la surveillance."

Pourquoi l’État persiste à délaisser l’hôpital, les soignants et plus largement la santé ? Selon l’infectiologue cela s’explique en partie car "la population ne s’empare pas [de ce sujet ]. Du coup si la population ne s’en empare pas, personne ne s’en empare. Et les politiques, qui sont juste des suiveurs, ne suivent pas."

Face à une situation "dramatique",  il est urgent de se mobiliser pour sauver l’hôpital.

"En première ligne : une plongée captivante au coeur de la médecine" est disponible aux éditions Prisma.