AccueilSociété

Pour dénoncer les inégalités, des footballeuses se sont entraînées en culotte

Publié le

par Lucie Bacon

© Pauline Herviaux

"Un simple maillot alors que les garçons ont toujours le maillot, le short et les chaussettes fournis."

Puisqu’elles n’avaient pas reçu de short, c’est simple : les joueuses du Cercle Paul-Bert Bréquigny se sont donc entraînées ce week-end… en culotte. Alors que pour la Coupe de France leurs homologues masculins reçoivent un équipement complet, les filles n’ont pas cette chance : "Un simple maillot alors que les garçons ont toujours le maillot, le short et les chaussettes fournis", ont-elles expliqué à Ouest France.

Pour dénoncer cette inégalité des plus absurdes, les footballeuses ont posé sans short ni chaussettes ce dimanche, et ont expliqué cette démarque au média local, pointant du doigt toutes ces choses qui les différencient des hommes, à la veille de la Journée internationale des droits des femmes :

"Les équipes masculines peuvent reprendre les matches dans trois divisions, nous qu’une seule, alors que notre division 2 est au niveau national, c’est vraiment dommage. Pareil pour la Coupe de France. Les instances disent OK pour les gars, non pour les filles. Quel que soit le contexte, les inégalités restent."

Soutenues par leur président, elles peuvent aussi compter sur le public, qui a applaudi cette démonstration et qui les soutient notamment sur Instagram :

À voir aussi sur news :