(c) Janek SKARZYNSKI / AFP

Pologne : des militants d’extrême droite manifestent à Auschwitz

Lors des cérémonies du 74e anniversaire de la libération du camp.

(© Janek Skarzynski/AFP)

Un groupuscule d’une trentaine de nationalistes polonais d’extrême droite a déposé des fleurs dimanche 27 janvier à Auschwitz, alors que des survivants de l’Holocauste tenaient une cérémonie annuelle marquant le 74e anniversaire de la libération de ce camp.

Publicité

Selon l’agence Reuters, c’est la première fois que l’extrême droite polonaise organise une manifestation sur le site d’Auschwitz-Birkenau à l’occasion de cette Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste.

Le leader d’extrême droite Piotr Rybak, condamné en 2016 à dix mois de prison pour avoir brûlé en public un mannequin de Juif, a accusé "la nation juive de vouloir déformer l’histoire du camp" en minimisant le sort des victimes polonaises du camp de la mort. "Les patriotes polonais ne peuvent pas admettre cela", a-t-il ajouté selon l’agence de presse britannique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, environ 1,1 million de personnes, dont près d’un million de Juifs, ont été tuées dans le camp d’extermination nazi d’Auschwitz-Birkenau, installé dans le sud de la Pologne occupée, entre 1940 à 1945. Les autres victimes y furent surtout des Polonais non-juifs, des Tziganes et des prisonniers soviétiques.

Publicité

La question de la vérité sur l’Holocauste a fait l’objet l’année dernière d’importantes tensions entre la Pologne – dirigée par la droite conservatrice – d’une part, Israël et les États-Unis d’autre part, à propos d’une loi mémorielle polonaise qui prévoyait des peines de prison pour quiconque accuserait la nation polonaise d’être responsable de crimes de guerre des nazis allemands.

Konbini news avec AFP

Par Clothilde Bru, publié le 28/01/2019

Copié

Pour vous :