©Hannah Foslien / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Peur sur l’Amérique : Trump a déjà levé 100 millions de dollars pour les prochaines élections

C’est déjà reparti pour un tour.

©Hannah Foslien / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Non content de donner des cheveux blancs à tout son entourage et à une bonne partie de la population mondiale, Donald Trump a d’ores et déjà décidé d’être candidat à sa propre succession en 2020. Plus inquiétant, il a même récolté la coquette somme de 100 millions de dollars, comme le rapporte le Washington Post.

Publicité

Donald Trump n’a jamais vraiment cessé d’être en campagne depuis qu’il s’est lancé dans la course aux élections présidentielles en 2016. On est régulièrement abreuvés d’images de l’ex-magnat de l’immobilier vociférant dans des salles des fêtes pleines à craquer de ses plus fervents supporters. Passion meeting.

Selon le quotidien américain, Donald Trump a déposé un dossier de candidature pour les élections présidentielles de 2020, quelques heures à peine après avoir prêté serment en janvier 2017. Âgé de 72 ans, le 45e président des États-Unis entend bien le rester pendant huit ans.

Publicité

Résultat des courses, il a déjà amassé plus de 100 millions de dollars depuis janvier 2017. Du jamais vu depuis Ronald Reagan, selon le Post. À titre de comparaison, son prédécesseur Barack Obama avait attendu la troisième année de son mandat pour lever des fonds – soit un an avant le scrutin.

Rien que ces trois derniers mois, il aurait récolté 18 millions de dollars par le biais de son comité de campagne et d’opérations de collecte de fonds communes avec le parti Républicain.

Depuis qu’elle a révélé ses chiffres lundi 15 octobre, son équipe de campagne communique largement sur le fait que ce trésor de guerre a été constitué majoritairement grâce à des petits dons n’excédant pas 200 dollars, et ce dans le but d’asseoir l’idée qu’il est soutenu par le peuple.

Publicité

Pour rappel l’année de son élection, ce dernier avait levé la somme de 200 millions de dollars.

Par Clothilde Bru, publié le 16/10/2018

Copié

Pour vous :