(c) Louis Lepron / Konbini news

Paris : des gilets jaunes tentent de bloquer le périphérique et renoncent

Ils cherchaient à se distinguer des casseurs.

Publicité

Quelques centaines de gilets jaunes ont envahi samedi 8 décembre le périphérique parisien à proximité de la Porte Maillot, bloquant la circulation à deux reprises en fin de matinée.

Après quelques minutes de blocage, ils ont été repoussés par les forces de l'ordre dans une ambiance calme.

Publicité

L'un des initiateurs de la contestation, Eric Drouet, qui avait appelé à "rentrer" dans l'Elysée samedi et est à ce titre visé par une enquête, avait finalement appelé à se rendre sur le périphérique parisien.

"On bloque le périph pour se distinguer des casseurs. Sur le périph, il n'y a rien à casser. Notre intention, c'est de nous faire entendre, pas de casser", a expliqué à l'AFP Laetitia Dewalle, porte-parole du Val d'Oise. "Voyez, c'est bon enfant, ça chante, il y a des drapeaux".

C'est la quatrième grande journée de manifestation des gilets jaunes, qui protestent au départ contre la hausse des taxes sur les carburants mais ont élargi au pouvoir d'achat leur revendication.  

Publicité

Partout dans l'Hexagone, des mesures de sécurité exceptionnelles ont été prises, notamment dans la capitale où les scènes de guérilla urbaine du week-end dernier ont stupéfié en France et à l'étranger. 89 000 membres des forces de l'ordre sont mobilisés, dont 8 000 à Paris.

Konbini news avec AFP

Par Clothilde Bru, publié le 08/12/2018

Copié

Pour vous :