© FRANCOIS GUILLOT / AFP

Olivier Véran dévoile la carte des départements classés "vert" ou "rouge"

Celle-ci a été établie selon trois critères.

Lors de sa prise de parole pour présenter le plan de déconfinement du gouvernement, le Premier ministre Édouard Philippe avait annoncé qu’après le 11 mai, si le déconfinement avait bien lieu, la situation sanitaire serait étudiée localement, département par département. Ceux-ci étant différenciés en "vert" ou "rouge".

Le ministère de la Santé a donc dévoilé ce jeudi la carte tant attendue par les Français lors d'un point presse avec Jérôme Salomon. La voici :

Publicité

Invité du journal télévisé de TF1 ce soir, Olivier Véran devrait détailler plus précisément les conséquences de cette carte.

Publicité

Mais quoi qu’il arrive, pour tous les départements, quelle que soit leur situation sanitaire : ni bar ni restaurant, ni cinéma, pas de festival ni de grande manifestation sportive au-delà de 5 000 personnes, et surtout pas de week-end à la plage, avait-il averti.

Devant les députés, le chef du gouvernement avait précisé comment cette carte allait être déterminée et les départements classifiés : "en fonction d’indicateurs qui seront évidemment publics, qui seront actualisés tous les jours et qui tiennent à trois logiques".

Édouard Philippe avait ensuite listé ces indicateurs en trois groupes : en premier lieu, "le taux de cas nouveaux sur la population", "le taux de préparation du système hospitalier" ensuite et enfin, "la capacité des brigades à remonter efficacement les chaînes de transmission".

Publicité

"Ces trois grands indicateurs nous permettent de savoir si dans un département le virus circule beaucoup ou peu et si nous sommes en mesure de circonscrire son évolution département par département", avait-il conclu.

Attention toutefois, ces critères étant actualisés tous les jours, d’après les dires d’Édouard Philippe, la carte sera donc elle aussi amenée à être réévaluée et actualisée quotidiennement et les données présentées plus haut sont celles à la date du 30 avril.

 

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 30/04/2020