© Martin BUREAU / AFP

Odeur de soufre en Île-de-France : des analyses sont en cours

La nuit dernière, de nombreux Franciliens ont senti la même odeur étrange "d'œuf pourri".

Une odeur de soufre a été largement ressentie en Île-de-France dans la nuit de dimanche à lundi et des analyses sont en cours pour en déterminer l’origine, avec des résultats attendus "dans la journée", a annoncé lundi la mairie de Paris.

L’odeur d’œuf pourri a été ressentie dimanche soir dans le nord de Paris, selon les témoignages de très nombreux internautes sur les réseaux sociaux. "L’odeur de soufre était reconnaissable mais la concentration très, très faible", a indiqué à l’AFP Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris.

Publicité

Le laboratoire de la Préfecture de police a fait des prélèvements cette nuit pour essayer d’identifier l’origine de cette odeur. Les résultats doivent être connus dans la journée, indique également le premier adjoint. Deux hypothèses sont envisagées, "la source assainissement" des eaux usées, et "un nuage de dioxyde de soufre qui arrive de l’étranger", a déclaré Emmanuel Grégoire.

Sur ce dernier point, "les experts nous disent que c’est possible", a-t-il ajouté, sans donner plus de précisions.

Une odeur signalée jusqu’à Melun et Meaux

Les pompiers d’Île-de-France ont reçu de très nombreux appels depuis dimanche soir pour signaler une inhabituelle odeur de soufre dans l’air, sans pouvoir donner lundi d’explication à ce phénomène, peut-être lié aux intempéries, selon eux.

Publicité

L’odeur a été signalée jusqu’à Melun, située à 50 km au sud de Paris, et Meaux, 50 km à l’est de la capitale, ont confirmé lundi à l’AFP les pompiers de Seine-et-Marne.

"Odeur de soufre ressentie sur plusieurs départements vraisemblablement liée aux récentes intempéries. Prise en compte, cette odeur ne correspond à aucune intervention particulière en cours", avait confirmé la brigade de sapeurs-pompiers de Paris dans la nuit sur Twitter.

Publicité

De violents orages ont éclaté samedi soir sur la région parisienne. Des pluies éparses et de fortes rafales de vents continuaient de s’abattre lundi, tandis que le déconfinement progressif débutait en France.

Konbini News avec AFP

Par Astrid Van Laer, publié le 11/05/2020