AccueilSociété

Mort de George Floyd : des policiers mettent un genou à terre en soutien aux manifestants

Publié le

par Clothilde Bru

© Eva Marie UZCATEGUI / AFP

Un geste tout sauf anodin.

Des policiers un genou à terre. La scène rappelle le happening imaginé par le joueur de football américain Colin Kaepernick en septembre 2016. Quelques minutes avant un match, l’athlète avait posé un genou à terre sur l’hymne américain, afin de protester contre les violences policières envers les Noirs.

© Thearon W. Henderson/Getty Images/AFP

C’est clairement en référence à ce geste que des policiers américains ont pris la pose à Seattle, New York, ou encore Miami ce week-end, comme le rapporte Le Parisien ce lundi 1er juin. Une manière d’apporter leur soutien aux manifestants réunis en nombre pour réclamer justice pour George Floyd. 

George Floyd, 46 ans, est mort lundi 25 mai des suites d’une arrestation d’une rare violence à Minneapolis. Les images insoutenables de ce moment ont fait le tour du monde. 

Une semaine après cet évènement qui continue d’avoir des répercussions à travers le pays, ces images de solidarité ont fait grande impression.

En effet, les rassemblements se sont multipliés pour dénoncer les violences policières contre les Noirs. Les vidéos de policiers apportant leur soutien aux manifestants en posant un genou à terre ont été visionnées des millions de fois et ont même fait la une de la presse.

Le maire de New York, Bill de Blasio, les a partagées sur Twitter. 

Le symbole est d’autant plus fort que George Floyd est mort sous le genou d’un policier. Derek Chauvin l’aurait étouffé ainsi pendant 8 minutes et 46 secondes. Dans la vidéo diffusée sur Facebook par une passante, on l’entend pendant près de 3 minutes, se plaindre de ne pas respirer. 

Dans la ville de Flint dans le Michigan, le shérif Chris Swanson a également fait sensation en retirant son casque pour rejoindre les manifestants sous un tonnerre d’applaudissements. 

"Ne croyez pas une seconde que ce policier représente tous les policiers du pays. Nous sommes ici pour aider la population, et non pas pour faire ce genre choses qui n’ont pas de sens", a-t-il déclaré en référence à Derek Chauvin. 

La séquence a été visionnée plus de 10 millions de fois.

Parallèlement, la police a dispersé à coups de gaz lacrymogène, dimanche soir près de la Maison-Blanche, des manifestants enfreignant le couvre-feu décrété dans la capitale et d’autres grandes villes des États-Unis, où les rassemblements ont parfois dégénéré. 

À voir aussi sur news :