AccueilSociété

Mort d'Adama Traoré : une contre-expertise met en cause la technique de plaquage ventral

Publié le

par Lila Blumberg

© FRANCOIS GUILLOT / AFP

"Aucune autre cause de décès n’est identifiée".

Vendredi dernier, une expertise médicale a été notifiée à la famille et à l'avocat d'Adama Traoré. Elle concluait qu'il "n’est pas décédé d’asphyxie positionnelle, mais d’un œdème cardiogénique" écartant ainsi la responsabilité des gendarmes. 

Interrogé par Konbini news, l'avocat de la famille Traoré, Maître Bouzrou, avait immédiatement dénoncé une "nouvelle expertise de complaisance". Aujourd'hui, il nous a communiqué une contre-expertise indépendante datée du 2 juin 2020, réalisée par "un professeur de médecine interne d’un prestigieux hôpital parisien."

La mort d'Adama Traoré résulte bien du plaquage ventral exercé par les gendarmes

La conclusion du rapport que nous avons pu consulter est sans appel : "L’expertise est donc en faveur du décès faisant suite à un syndrome asphyxique par plaquage ventral."

L'avocat de la famille a réagi. Il explique que le décès d'Adama Traore résulte bien du plaquage ventral exercé par les trois gendarmes. "Cette expertise indépendante a la même valeur probante que les expertises ordonnées par la justice. Ce rapport a été versé au dossier d’instruction, il est donc contradictoire, conformément à la loi." précise-t-il.

Le décès fait suite à un syndrome asphyxique. Le syndrome asphyxique fait suite à un oedème cardiogénique. L’oedème cardiogénique fait suite à une asphyxie positionnelle induite par le plaquage ventral. Le plaquage ventral a entraîné la "mise en position corporelle entravant l’échange normal de gaz et avec l’impossibilité de se libérer de cette position". Aucune autre cause de décès n’est identifiée. L’expertise est donc en faveur du décès faisant suite à un syndrome asphyxique par plaquage ventral. - extrait des conclusions du rapport

Des médecins spécialistes des maladies évoquées

Maître Bouzrou nous avait déclaré que les médecins de l'expertise dévoilée vendredi dernier "inventent une pathologie cardiaque pour justifier le décès d’Adama Traoré. Je dis invente car les médecins en question n’ont aucune compétence en cardiologie."

Sur la compétence des médecins de la contre-expertise indépendante, il précise que "contrairement aux experts désignés par les juges, les médecins indépendants qui ont réalisé les contre-expertises sont tous spécialistes des maladies évoquées dans le dossier. Compte-tenu de leurs compétences, leurs conclusions s’imposent face à celles qui excluent le plaquage ventral comme cause de la mort d’Adama Traore." 

À voir aussi sur news :