(© @HollyJoCollins, via Twitter)

Londres : ça dégénère entre des usagers du métro et des militants d'Extinction Rebellion

Certains Londoniens n'aiment vraiment pas être en retard.

Des membres du mouvement Extinction Rebellion voulaient perturber la circulation du métro londonien, ce jeudi 17 octobre au matin, en pleine heure de pointe – ce qu’ils ont réussi à faire.

Toutefois, ces militants écolos ont peut-être sous-estimé la réaction des usagers du métro de cette grande ville. Souvent stressés, pressés, en retard… Certains Londoniens n’ont pas apprécié la démarche. Mais alors pas du tout. Ils s’en sont donc pris violemment aux activistes perchés sur le toit du métro, dans les stations Stratford et Canning Town.

Publicité

Une de ces scènes de tension a été filmée et postée sur Twitter. La vidéo a déjà été visionnée près de 2 millions de fois.

Publicité

On peut y voir des Londoniens lancer des projectiles aux militants et même faire descendre l’un d’entre eux du toit d’une rame, manu militari, sous les applaudissements de la foule. Selon le Guardian, cet affrontement a même justifié l’intervention d’employés du métro londonien.

Agacés, d’autres usagers n’ont pas hésité à apostropher les activistes, raconte le quotidien britannique. "Ce train, il est électrique, pas vrai ? Alors c’est bon ou mauvais pour l’environnement ?", aurait lancé l’un d’entre eux. Quatre personnes ont été arrêtées par la police.

Publicité

1 646 personnes ont été arrêtées depuis le début du mouvement

Sur Twitter, le maire de Londres, Sadiq Khan, a vivement critiqué l’action menée par le collectif écolo.

Publicité

De son côté, le chef adjoint de la police des transports de la ville a fait part de son incompréhension, rappelant que le métro est l’un des "moyens de transport les plus écologiques de Londres".

Depuis le 7 octobre, Extinction Rebellion (aussi appelé "XR", pour être plus concis) a lancé une vague d’actions baptisée "Autumn Uprising" (le "soulèvement d’automne"). Le mouvement adepte de la désobéissance civile est connu pour ses actions retentissantes.

Depuis début octobre, 1 646 personnes ont été arrêtées à Londres, rapporte le Guardian. Dans un communiqué, XR a assuré que ses membres étaient prêts à aller en prison "pour sauver des vies, et mener des actions nécessaires".

Le mouvement est également actif en France. On était avec certains militants à Paris, place du Châtelet, pour le lancement du "soulèvement d’automne".

Par Clothilde Bru, publié le 17/10/2019

Copié

Pour vous :