French journalist Audrey Pulvar poses on July 16, 2012 at Les Inrockuptibles magazine headquarters in Paris. Pulvar, partner of the Minister for Industrial Recovery and Food Industry, Arnaud Montebourg, is named as general director of Les Inrockuptibles, a monthly cultural magazine. AFP PHOTO FRANCOIS GUILLOT (Photo by FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Ligue du LOL : deux journalistes des Inrocks licenciés pour "faute grave"

Ils ont été notifiés de leur licenciement cette semaine.

© FRANCOIS GUILLOT/AFP

Selon les informations de nos confrères de Libération, deux journalistes des Inrocks, le rédacteur en chef David Doucet et son adjoint ont été licenciés pour "faute grave" en raison de leur appartenance à la "Ligue du LOL".

Publicité

L’affaire de la "Ligue du LOL" a éclaté le 8 février dernier après la publication d’un article du site de fact-checking de Libération, Checknews, qui a confirmé l’existence d’un groupe Facebook privé. Ses membres, une trentaine de journalistes et communicants, sont accusés d’avoir cyberharcelé d’autres journalistes et blogueurs au début des années 2010, notamment des femmes et militantes féministes, en tenant des propos sexistes, racistes ou antisémites.

Les deux hommes ont été notifiés de leur limogeage cette semaine. D’après le quotidien, la direction justifie sa décision par "l’impact négatif sur 'l’image' du journal d’une part et sur la 'crédibilité journalistique' des intéressés au sein de la rédaction d’autre part".

NDLR : Un collaborateur de Konbini, qui n’est pas journaliste et ne fait pas partie de la rédaction, est cité dans la liste des membres du groupe Facebook "la Ligue du LOL".

Publicité

À notre connaissance, il n’est pas accusé nominativement d’avoir participé à des actes de harcèlement. Néanmoins, la direction mène actuellement une enquête interne.
Par ailleurs, Vincent Glad a, en tant que pigiste, écrit une dizaine d’articles pour Konbini d’octobre 2014 à avril 2016.
Les rédactions de Konbini News et de Konbini traiteront le sujet de la Ligue du LOL librement et sous tous les angles qu’elles jugeront nécessaires.

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 01/03/2019

Copié

Pour vous :