AccueilSociété

"Les places assises, c’est vraiment une source d’angoisse pour les personnes grosses"

Publié le

par Lila Blumberg

© Konbini news

"L’avion, c’est le pire moyen de transport."

Pour Barbara Butch, DJ, "love activist" et égérie Jean-Paul Gaultier, la grossophobie, c’est aussi le manque d’accessibilité à l’espace public. Devoir payer un billet en première classe pour prendre le train, deux places pour l’avion. Supporter une "charge mentale de ouf" rien que pour aller dans un bar ou au restaurant et ne pas pouvoir s’asseoir dans une salle de concert…

Celles et ceux qui rentrent dans ce que notre société dicte comme "la norme" n’ont probablement jamais pensé à tout cela. Pourtant, c’est le quotidien de la plupart des personnes grosses. Un espace public inadapté à tous les corps est un espace public qui humilie, blesse, isole.

"On voit d’ailleurs, même chez les personnes valides, le fait d’être isolées pendant quelques semaines pendant le confinement, ce que ça a provoqué comme troubles psychologiques, comment tout le monde s’est senti hyper mal. Ça, c’est le quotidien de la plupart des personnes qui ne sont pas valides ou les personnes qui sont grosses."

Pour la militante Barbara Butch, des personnes différentes existent et il est grand temps d’arrêter de faire comme si elles n’existaient pas.