iStock / Getty Images Plus

Les États-Unis approuvent la commercialisation d'un spray nasal à base de cocaïne

Destiné à être un anesthésiant local, le spray a passé les phases de test et devrait bientôt être sur le marché.

Commercialisé par le groupe pharmaceutique Lannett Company basé à Philadelphie et baptisé Numbrino, le spray devrait être "lancé bientôt" selon Tim Crew, son dirigeant. Le produit a en effet été approuvé par la Food and Drug Administration, ou FDA, ponte de la régulation des médicaments et des produits comestibles aux États-Unis.

Après une batterie de tests indépendants et "aléatoires", comme le précise le communiqué de presse de l’entreprise, le spray nasal a passé les phases préliminaires nécessaires à son autorisation de commercialisation. Le produit fonctionne comme un anesthésiant local, notamment dans les cas d’opérations chirurgicales des cavités nasales.

Publicité

"Nous pensons que le produit a le potentiel d’être une excellente option pour l’utilisation indiquée", explique Tim Crew dans un communiqué de presse. Cependant, le Numbrino est composé de chlorhydrate de cocaïne – la forme la plus "poudreuse" de la cocaïne… À hauteur de 4 %, à raison de 40 mg par millilitre.

Comme le rappelle le site Merry Jane, l’usage de la cocaïne dans la médecine n’est pas nouveau. Considérée comme un anesthésiant, la cocaïne est particulièrement utilisée dans les blocs opératoires à partir de la fin du XIXe siècle. Cependant, elle reste considérée comme une drogue de catégorie 1 aux États-Unis, donc sans usage thérapeutique ou médical… Contrairement aux opioïdes, qui ont causé la mort de plus de 70 000 personnes aux États-Unis l’an passé.

Par Pauline Ferrari, publié le 14/01/2020

Pour vous :