AccueilSociété

Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux spécial audition d’Alexandre Benalla par le Sénat

Publié le

par Clothilde Bru

(c) Chesnot / Getty Images

Les réponses alambiquées d’Alexandre Benalla n’ont pas été du goût de tout le monde.

Ce mercredi 19 septembre, Alexandre Benalla était entendu par une commission d’enquête composée de sénateurs. Après l’Assemblée nationale, la chambre haute voulait interroger l’ancien"chargé de mission" du président de la République, afin d’éclaircir son rôle à l’Élysée.

L’audition avait, en amont, déjà fait couler beaucoup d’encre. La semaine dernière, Alexandre Benalla avait commencé par dire qu’il ne se rendrait pas à la séance, avant de rétropédaler et de s’en prendre avec vigueur aux sénateurs. Ce mercredi était donc le jour tant attendu. Sauf que, comme il l’avait annoncé, l’ancien chargé de mission de l’Élysée ne s’est pas vraiment montré très prolixe.

De ce point de vue là, le jeune homme a tenu parole. Entre démonstration de mauvaise foi et tentatives de botter en touche, l’audition d’Alexandre Benalla n’aura pas apporté beaucoup de réponses :

"Je n’ai jamais été le garde du corps d’Emmanuel Macron", a notamment déclaré celui qui est mis en examen pour violences commises lors de la manifestation du 1er mai.

En revanche, elle a suscité beaucoup de réactions sur Twitter. Les internautes ont notamment relevé l’utilisation abusive de l’expression "pour être précis" qui précédait bien souvent une explication fallacieuse de Benalla.

Un hashtag en particulier a remporté un franc succès sur les réseaux sociaux "Benallise un titre". L’exercice est simple : détourner le titre d’une chanson ou d’un film bien connu.

À voir aussi sur news :