AccueilSociété

La Russie déclassifie les images de la plus grande explosion nucléaire

Publié le

par Benjamin Bruel

La "Tsar Bomba" représentait 1 500 fois la puissance des bombes nucléaires qui explosèrent à Hiroshima et Nagasaki.

Hiroshima ? Nagasaki ? Non. La plus grosse explosion nucléaire, dont le "champignon" s’est élevé à une hauteur sept fois plus importante que l’Everest, a eu lieu lors d’un essai commandité par le Kremlin en 1961.

À l’occasion du 75e anniversaire de l’industrie nucléaire russe – il faut décidément des anniversaires pour tout –, le Kremlin vient de déclassifier une vidéo hallucinante de cet événement, qui fut classé top secret durant des années.

Surnommée "Tsar Bomba", cette bombe représente 50 mégatonnes de TNT, soit une puissance 1 500 fois plus grande que Nagasaki et Hiroshima combinées. Elle fut larguée sur l’île Severny, à l’extrême nord de la Sibérie, dans l’océan Arctique, le 30 octobre 1961.

Cet essai nucléaire, commandité par Nikita Khrouchtchev, qui dirigeait l’Union soviétique à l’époque, fut bien évidemment réalisé dans le cadre de la compétition technologique entre les États-Unis et l’URSS durant la guerre froide. Quelques années plus tôt, en 1954, les États-Unis testent eux-mêmes la bombe à hydrogène "Castle Bravo", équivalente à 15 mégatonnes de TNT.

En réponse, Khrouchtchev voulait que les scientifiques russes préparent une bombe équivalente à 100 mégatonnes, qui dépasserait de très loin celles que les États-Unis avaient jamais pu créer, mais les scientifiques craignent alors que celle-ci soit bien trop dangereuse – même pour un essai. Ainsi naquit la "Tsar Bomba".

Dans la vidéo ci-dessous, déclassifiée le 20 août dernier, les vingt premières minutes sont consacrées à vanter les mérites de la technologie soviétique. On aperçoit la bombe transportée, en train, vers le lieu où elle doit embarquer dans un avion. Les deux avions, l’un pour transporter l’appareil, l’autre pour filmer, décollent à 19 h 19. La bombe est lâchée et explose à 22 h 44.

Elle explose à 4 000 mètres au-dessus de la mer. Le nuage de fumée forme un champignon de 90 km de diamètre et de 67 km d’altitude, visible à plus de 1 000 kilomètres à la ronde, note la BBC. Après cet essai, le projet "Tsar Bomba" a été abandonné, car celle-ci a été jugée trop encombrante en période de guerre. En 1963, les États-Unis et l’URSS signent un traité commun pour effectuer les prochains essais nucléaires sous terre.

À voir aussi sur news :