Des policiers surveillent, le 22 avril 2011 à Nantes, les alentours de la maison de la famille Dupont de Ligonnes disparue depuis le 04 avril. © Jean-Sébastien Evrard / AFP

La maison du drame de la famille Dupont de Ligonnès vient d’être vendue

Huit ans après le drame, l'affaire n'est toujours pas résolue.

Des policiers surveillent, le 22 avril 2011 à Nantes, les alentours de la maison de la famille Dupont de Ligonnès, disparue depuis le 4 avril. (© Jean-Sébastien Evrard/AFP)

Les habitants et agents immobiliers du quartier vont enfin pouvoir souffler. La maison de l’affaire Dupont de Ligonnès a été vendue, et même "bien vendue", selon les dires d’un agent immobilier à Ouest France.

Publicité

Avril 2011. Les corps d’Agnès, Arthur, Thomas, Anne et Benoît Dupont de Ligonnès sont retrouvés enterrés sous la terrasse de la maison située au 55 boulevard Robert Schuman, dans le quartier nantais de Breil - Barberie. Le père de famille, Xavier Dupont de Ligonnès est alors introuvable, et la chronique s’emballe.

Les enquêteurs passent au peigne fin les faits et gestes du père de famille qui ont précédé le meurtre. La presse les dévoile et le sujet macabre déchaîne les passions. La piste de sa culpabilité dans le quintuple meurtre est vite étudiée et privilégiée. Interpol se lance à sa recherche, en vain.

Quatre ans plus tard, en 2015, l’affaire n’est toujours pas résolue. Mais la maison est mise en vente et acquise pour 260 000 euros par un couple. Après travaux, le bien avait été remis en vente en janvier 2019. Il vient désormais d’être vendu pour 479 000 euros.

Publicité

Huit ans après le drame, Xavier Dupont de Ligonnès, présumé coupable, reste toujours introuvable. Certains le disent mort, d’autres en cavale. Les fictions autour de l’affaire, quant à elles, se multiplient.

Par Astrid Van Laer, publié le 05/03/2019

Copié

Pour vous :