AccueilInitiatives

La convention citoyenne pour le climat se penche sur les conséquences du coronavirus

Publié le

par Lila Blumberg

Convention citoyenne pour le climat

"Après le drame humain que nous vivons viendra le temps de réparer ses dégâts sociaux et économiques."

La convention citoyenne pour le climat, chargée de proposer des solutions pour lutter contre le réchauffement climatique, se réunit vendredi et samedi en ligne pour travailler sur "les conséquences économiques et sociales" de la crise liée au coronavirus.

Cette convention, initiative inédite en France, est une réponse de l’exécutif à la crise des "gilets jaunes", née d’une fronde contre une possible hausse de la taxe carbone. Les 150 personnes tirées au sort, de tous âges et de tous horizons, ont planché sur les thématiques "se loger, se nourrir, se déplacer, consommer, travailler/produire".

Au terme de six mois de travail, les citoyens devaient présenter des mesures pour lutter contre le réchauffement climatique avec le mandat de "réduire d’au moins 40 % les émissions des gaz à effet de serre d’ici 2030 dans une logique de justice sociale", mesures qui pourront être reprises par le gouvernement.

Cette dernière session a été repoussée avec l’irruption de l’épidémie de Covid-19. Mais, la Convention citoyenne a décidé de se réunir virtuellement pour "évoquer les conséquences économiques et sociales de la crise du Coronavirus et faire un point d’étape sur ses travaux", explique-t-elle.

Les mesures de confinement mises en place pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 entraînent une perte d’activité économique d’environ 35 % en France, selon une estimation faite par l’Insee le 26 mars.

Lors de cette session en ligne, les citoyens pourront "débattre des tenants et aboutissants d’une stratégie de sortie de crise et quels sont, dans ce cadre, les enjeux climatiques et sociaux" et verront "comment s’intègrent leurs travaux dans ce nouveau contexte".

"Après le drame humain que nous vivons, viendra le temps de réparer ses dégâts sociaux et économiques", a commenté Laurence Tubiana, coprésidente du comité de gouvernance de la Convention et architecte de l’Accord de Paris. "En travaillant à une contribution civique à l’effort national de réponse à la crise, la Convention témoigne de l’intérêt d’ouvrir une réflexion collective large de nos sociétés sur leur devenir", ajoute-t-elle.

Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini news par ici

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :