AccueilSociété

Koweït : une chercheuse veut "guérir" l’homosexualité avec un suppositoire

Publié le

par Astrid Van Laer

© Memri TV

Selon elle, l'homosexualité serait une maladie transmise par le viol et due au développement d'un "ver anal".

On a une gagnante. Elle s’appelle Mariam Al-Sohel et elle pense avoir trouvé un remède "scientifique" à l’homosexualité. Le 25 mars dernier, cette dernière était invitée à la télévision koweïtienne, sur la chaîne Scope TV, et elle déclarait :

"J’ai découvert des suppositoires thérapeutiques qui freinent les envies sexuelles des garçons du troisième genre, ainsi que du quatrième genre, c’est-à-dire les lesbiennes masculines."

Mariam Al-Sohel explique donc que l’homosexualité serait due à un ver anal. Elle annonce donc avoir créé des suppositoires capables d'"exterminer" ce ver, précisant, très sérieusement : "ce n’est que de la science, il n’y a pas à avoir honte". Et celle-ci d’expliquer, en agitant face à la caméra les fameux suppositoires :

"Les désirs sexuels se développent quand une personne est agressée sexuellement, ils persistent ensuite à cause d’un ver anal qui se développe et se nourrit de sperme. […]

Donc j’ai créé des suppositoires, qui peuvent être utilisés par certaines personnes dans certains contextes. Ils guérissent ces désirs en exterminant le ver qui se nourrit de sperme."

Voilà, voilà.

À voir aussi sur news :