AccueilSociété

"Je ne pense pas que les talibans vont rester" : rencontre avec Atifa, Afghane de 15 ans

Publié le

par Lila Blumberg

© Konbini news

Arrivée des talibans, fuite de son pays vers la France, rêves brisés, espoirs féministes et humanistes.

Depuis la prise de Kaboul par les talibans le 15 août dernier, nos premières pensées ont été pour les femmes afghanes qui, depuis vingt ans, avaient retrouvé certaines libertés : celles d’étudier, de sortir, ou même de faire de la musique et du sport. Quelques semaines plus tard, il nous paraît indispensable de continuer à faire entendre ces femmes, qu’elles soient ici ou là-bas : leurs combats, leurs espoirs et leurs réalités.

Atifa n’a que 15 ans et nous l’avons rencontrée dans une petite ville de France, où elle est installée depuis un peu plus d’un mois avec toute sa famille. Enfin, presque, puisque l’une de ses sœurs n’a pas pu être évacuée depuis l’aéroport de Kaboul.

Depuis la prise de la capitale par les talibans, Atifa a vu sa vie de jeune fille lui échapper. Plus de cours de dessins, ni de promenades avec ses ami·e·s : du jour au lendemain, les femmes ont disparu des rues de son quartier de l’ouest de Kaboul.

Mais, pour Atifa, les talibans ne pourront pas effacer les femmes comme cela. Avec une force et un courage impressionnants, Atifa raconte sa vie en Afghanistan, pays pour lequel elle rêve et dessine un avenir meilleur.

En partenariat avec France Inter.