AccueilSociété

Interrogations au lendemain de la mort d’un ingénieur sur un chantier à la gare de Massy

Publié le

par Pauline Ferrari

© Sameer Al-DOUMY / AFP

Le trafic SNCF a repris peu à peu à Montparnasse, a annoncé le ministre délégué aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

Dimanche, en fin d’après-midi, toutes les liaisons entre Paris Montparnasse et le Sud-Ouest ont été interrompues par la SNCF en raison d’un éboulement sur un chantier à la gare de Massy-Palaiseau, en Essonne, qui a provoqué la mort d’un ingénieur.

En fin d’après-midi, un ingénieur de SNCF Réseau a été enseveli lors d’un éboulement à proximité des voies sur le chantier d’un pont à Massy-Palaiseau. Le cadre était toujours recherché dimanche dans la soirée et une enquête judiciaire a été ouverte, a annoncé Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports qui s’est rendu sur place.

L’enquête a été ouverte pour recherche des causes de la mort, a précisé à l’AFP la procureure d’Evry Caroline Nisand. "Toutes nos pensées pour notre collègue cheminot, âgé de 55 ans, agent de la maintenance de l’infrastructure, qui est mort enseveli dans son chantier", a réagi Sud-Rail dans un tweet.

Une porte-parole de la SNCF a confirmé à l’AFP qu’à la suite d’un affaissement de terrain à proximité des voies sur le chantier d’un pont à Massy, les services de secours avaient demandé une interruption de circulation des TGV.

Dans la soirée, le ministre délégué aux Transports a annoncé que le trafic avait repris. "Nous avons été en mesure de refaire partir les circulations et notamment de remettre en œuvre le tunnel grande vitesse. Demain les circulations seront à peu près normales sur l’ensemble du réseau, notamment les réseaux sud-ouest et Atlantique", a expliqué M. Djebbari à la presse à proximité des lieux de l’accident.

Un environnement proche du chantier très “instable”

Selon les sapeurs-pompiers de l’Essonne, l’effondrement a eu lieu dans un chantier de forage de plus d’une trentaine de mètres, proche des voies de chemin de fer. L’environnement proche du chantier est très "instable" et "difficile d’accès" du fait notamment des fortes précipitations des derniers jours. La victime décédée a été ensevelie.

"Un drame est survenu sur ce chantier. Un éboulement alors que des travaux étaient en cours sur les lignes des RER C et D s’est produit un peu plus tôt dans l’après-midi et a enseveli un cadre, un ingénieur de SNCF Réseau, pour lequel les recherches sont encore en cours dans des conditions difficiles", a précisé dans la soirée Jean-Baptiste Djebarri.

La préfecture de l’Essonne a tweeté avoir activé le centre opérationnel départemental pour la gestion des conséquences de l’accident. Le corps de l’ingénieur SNCF Réseau qui a été enseveli dimanche vers 16 h 30 n’a pas encore été "récupéré" lundi peu avant 9 heures, ont indiqué à l’AFP les sapeurs-pompiers de l’Essonne.

De nombreux internautes ont dénoncé sur les réseaux sociaux les réactions politiques suite à l’éboulement, dont celle de Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France. 

Sur Twitter, plusieurs passagers ont indiqué être bloqués dans des trains dans la soirée de dimanche. Un journaliste de l’AFP voyageant dans un TGV vers Paris Montparnasse touché par les perturbations a expliqué que les gens étaient très calmes, résignés et patients, écoutant le chef de bord détailler les informations autour de l’incident au fur et à mesure de la soirée. Son train est reparti à 21 h 00 avec près de trois heures de retard.

Konbini News avec AFP

À voir aussi sur news :