Les injures racistes d’un cadre de Nocibé contre Yassine Bellatar enflamment Twitter

Nocibé n'ayant pas évoqué la possibilité de sanctions à l'égard d'Alain Bizeul, de nombreux internautes appellent au boycott.

© FallaitPasSuppr

Alors que Twitter est encore agité par la polémique autour de la vente d’un hijab de sport par Decathlon, un cadre de l’entreprise de produits cosmétiques, Nocibé, a tenu des propos racistes à l’encontre de l’animateur de radio et de télé, Yassine Bellatar. Ce dernier avait soutenu le commercialisation de cet article sportif controversé et appelé à un rassemblement le 13 avril prochain.

Publicité

Les tweets d’Alain Bizeul, responsable marketing de Nocibé, ont été relevés par le compte FallaitPasSuppr qui déterre les contenus supprimés sur le réseau social. Alors que l’animateur Yassine Bellatar annonçait sa démission de LCI en réaction à une interview d’Eric Zemmour, le cadre de Nocibé l’a attaqué publiquement avec des insultes islamophobes :

"Bon débarras pourriture d'islamiste", "Va te faire enculer sale putain d'islamiste de merde... tu dois avoir l'habitude avec ta familles de dégénérés."

Nocibé répond mais n’annonce aucune sanction pour le moment

Les internautes ont été nombreux à s’émouvoir de ces propos extrêmement violents et à réagir sur le réseau social. Plus de 15 5 000 tweets ont ainsi été écrits à ce sujet. Pour rappel, l’injure publique à caractère raciste est punie d’1 an d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende. L’entreprise Nocibé a donc été contrainte de réagir.

Publicité

Elle a déclaré ne pas cautionner "ces propos en totale contradiction avec [ses] valeurs" en précisant qu'"ils n’engagent en rien Nocibé". Pourtant, aucune sanction n’a été évoquée pour le moment par l’entreprise. Pour Nocibé, il s’agit de "positions à titre privé sur Twitter". Un commentaire qui a suscité des appels au boycott de la marque et à une sanction d’Alain Bizeul.

Publicité

 

Par abouviala, publié le 28/02/2019

Copié

Pour vous :