© @lilearthangelk / Twitter

Incendies en Australie : une Américaine récolte des fonds en échange de "nudes"

Tous les héros ne portent pas de cape.

Alors que l’Australie est ravagée par les flammes, une jeune Américaine, qui monnayait déjà auparavant des photos d’elle à caractère sexuel, propose d’envoyer des photos d’elle dénudée à toutes les personnes qui lui apportent la preuve qu’ils ont fait un don à une association de charité.

En effet, le 4 janvier, Kaylen Ward, qui sur les réseaux sociaux se fait appeler "The Naked Philantropist" [en français "la philanthrope nue", ndlr], a posté le message suivant, accompagné d’un nude et d’une liste d’organisations et d’associations caritatives :

Publicité

"J’envoie des nudes à toutes les personnes qui donnent au moins 10 dollars à l’une de ces collectes de fonds pour les incendies en Australie. À chaque 10 dollars que vous donnez = une photo nue de moi dans votre boîte de réception. Vous devez m’envoyer la confirmation que vous avez donné."

La jeune femme revendique 500 000 dollars de dons

Interrogée par Buzzfeed news, la jeune femme a justifié sa démarche ainsi : "j''avais peur qu’il y ait une grosse couverture médiatique mais très peu de gens qui donnent." Elle a également affirmé avoir été victime avec sa famille des incendies qui ont ravagé la Californie en 2018.

Publicité

En seulement deux jours, la jeune femme affirme avoir récolté pas moins de 500 000 dollars. Dans une vidéo, elle s’est félicitée du succès rencontré par son initiative en déclarant : "c’est incroyable le nombre de gens qui ont répondu à mon tweet avec des dons, et des dons et encore des dons. […] Chaque dollar compte."

Mais elle reproche à certains internautes de "tout gâcher" en faisant circuler les clichés gratuitement et rappelle que c’est illégal : 

Publicité

"Des gens qui ont donné offrent mes nudes gratuitement à ceux qui n’ont pas donné. Honnêtement vous êtes tous pervers et vous allez tout gâcher pour tout le monde."

Des tentatives de fraude

D’autres auraient tenté de falsifier des preuves de don, a-t-elle expliqué :

Publicité

"Le fait que deux personnes aient utilisé la même photo pour truquer un don est tellement dégoûtant.

Si vous êtes tellement fauché que vous ne pouvez pas faire un don de 10 $ à une bonne cause pour littéralement sauver un pays en flammes, mais qu’à la place vous tentez de m’escroquer un nude gratuit, vous êtes plus bas que terre."

Pour séparer le bon grain de l’ivraie et faire face à l’afflux gigantesque de messages reçus, elle a expliqué avoir engagé des gens pour l’aider à vérifier les confirmations de dons.

Mais Kaylen Ward est également la cible de critiques et de soupçons d’escroquerie. Pour se défendre, la jeune femme répond en affirmant :

"À tous ceux qui disent que je me mets dans les poches une partie de l’argent… je n’aurais absolument pas pu faire ça. Toutes les personnes qui ont donné l’ont fait directement à une organisation ou une association de leur choix et m’ont envoyé une preuve me confirmant qu’ils l’avaient fait."

Instagram a supprimé son compte, en raison du fait qu’il violait les conditions d’utilisation du réseau social, qui prohibe tout contenu à caractère sexuel. Et elle déplore le fait que depuis, de nombreux faux comptes ont été créés.

Mais c’est loin d’être la seule ombre au tableau : Kaylen Ward affirme être harcelée. Dans une série de messages, elle explique recevoir des tonnes de messages : "Je suis une fille de 20 ans. Je suis juste une personne. Pensez à la façon dont toute la merde que vous faites m’affecte. Maintenant, pensez au fait que des millions de personnes m’attaquent en même temps. Laisse-moi tranquille."

Avant de poursuivre :

"Vous intimidez et harcelez les gens sur les réseaux sociaux, mais vous promouvez la prévention au suicide. Vous vous demandez tous pourquoi tant de gens se suicident. Pourtant, vous rendez Internet insupportable pour eux. Vous avez fait d’Internet un endroit si sombre pour moi."

Et de conclure : "vous devriez avoir honte."

Par Astrid Van Laer, publié le 06/01/2020

Pour vous :