PARIS, FRANCE – FEBRUARY 07: Homeless man on Boulevard Saint Michel on February 07, 2018 in Paris, France. After a steady snowfall the French capital was covered with 15 cm of snow. (Photo by John van Hasselt/Corbis via Getty Images)

Il y a autant de sans-abri que de rues à Paris : environ 5 000

Dans la nuit du 15 au 16 février, la Mairie de Paris a effectué un recensement à grande échelle pour tenter d’établir le nombre de sans-abri qui dorment dans ses rues.

1 700 Parisiens et Parisiennes volontaires ont répondu à l’appel de la Mairie de Paris. La semaine dernière, dans la nuit du 15 au 16 février, 350 équipes ont quadrillé les rues de la capitale, cherchant à déterminer le nombre de sans-abri, dans le cadre de la "Nuit de la solidarité."

Dans les rues, les gares, les parkings, les stations de métro, les centres d’hébergement temporaires ou d’urgence, ils seraient environ 5 100. Un nombre qui fait tristement écho à celui du nombre de rues que compte la capitale : 5 064.

Publicité

C’est la première fois que la municipalité organise un calcul de cette ampleur "anonyme et objectif", comme le détaille le communiqué de la Mairie de Paris.

"Il s’agit d’un chiffre plancher", rappelle l’adjointe au maire chargée des questions relatives aux solidarités Dominique Versini. "Pour appliquer une méthodologie la plus rigoureuse possible, nous n’avons compté que les personnes que nous avons vues : cela exclut par exemple les personnes dissimulées dans les parcs et jardins ou qui n’ont pas ouvert leur tente, les gens qui dormaient dans les halls d’immeuble, ou encore les zones comme le périphérique ou certains chantiers."

Ce décompte a permis de recenser environ 3 000 sans-abri dans les rues, les gares, les parkings et les stations de métro parisiens. Il faut ajouter à ce nombre les quelque 2 000 personnes qui étaient hébergées cette nuit-là dans des centres d’accueil ouverts dans le cadre du plan hiver annuel, ou dans les lieux ouverts exceptionnellement à cause d’un épisode de grand froid.

Publicité

Les résultats détaillés de cette nuit d’enquête seront présentés le 20 mars prochain par la Mairie de Paris. Ils sont censés permettre d’améliorer les dispositifs existants d’aide au sans-abri et ouvrir la réflexion sur des solutions plus pérennes.

Christian Page, ancien sommelier aujourd’hui sans-abri très actif sur Twitter, a réagi froidement à la publication de ces chiffres. Il déplore que le rapport ne mentionne pas les sans-abri qui ont perdu la vie dans la rue.

Publicité

Par Clothilde Bru, publié le 21/02/2018

Copié

Pour vous :