(c) Aurelien Meunier / Getty Images

Harcèlement de rue : Schiappa confirme la première condamnation pour outrage sexiste

Une insulte peut désormais coûter cher.

(© Aurélien Meunier/Getty Images)

C’est une petite victoire pour Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, qui n’a pas manqué de le souligner sur Twitter.

Publicité

C’est la première fois que quelqu’un est condamné pour "outrage sexiste" depuis l’entrée en vigueur de la loi sur les violences sexistes et sexuelles en août dernier. Nous avions reçu la secrétaire d’État quelques semaines avant :

Publicité

Un homme de 30 ans a été condamné la semaine dernière par le tribunal d’Évry à 300 euros d’amende, comme le rapporte Le Parisien. Les faits remontent au jeudi 20 septembre. L’homme a donné "une petite fessée" à une passagère installée à côté de lui dans un bus qui roulait dans la commune de Draveil (Essonne), dans la banlieue sud de Paris.

Alors qu’elle proteste, il nie l’avoir touchée, avant de lui jeter un "t’as de gros seins sale p… ". Ce comportement n’a pas été du goût du chauffeur de bus. Celui-ci arrête son véhicule et verrouille les portes en attendant l’arrivée de la police. L’homme s’en serait alors également pris à lui.

Il a ainsi été également condamné à 9 mois de prison, dont 6 avec sursis pour la fessée et les violences sur le chauffeur. Selon Le Parisien, le trentenaire est derrière les barreaux depuis vendredi soir. Son nom sera également inscrit sur le fichier des personnes délinquantes sexuelles.

Publicité

Par Clothilde Bru, publié le 25/09/2018

Copié

Pour vous :