©AFP PHOTO / ASSEMBLEE NATIONALE

Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux spécial Jean Lassalle en gilet jaune

"Jean Lassalle et le jaune, c’est une longue histoire."

La scène s’est déroulée ce mercredi 21 novembre dans l’après-midi. À l'image du député communiste Patrice Carvalho, qui en 1997 a tenté de faire se rentrée en bleu de travail, Jean Lassalle a semé le trouble en prenant place dans l’hémicycle vêtu d’un gilet jaune, en soutien au mouvement du même nom qui appelle à bloquer les routes françaises depuis le week-end dernier.

Publicité

Une tenue qui n’a pas du tout plu au président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, qui a rapidement demandé au député des Pyrénées-Atlantiques de retirer son gilet jaune. Jean Lassalle a refusé d’obtempérer, flegme et regard stoïque à l'appui.

La séance a donc été levée, suivant l’article 9 du règlement de l’Assemblée nationale qui stipule que "la tenue adoptée par les députés dans l’hémicycle doit rester neutre et s’apparenter à une tenue de ville. Elle ne saurait être le prétexte à la manifestation de l’expression d’une quelconque opinion."

Les twittos se sont bien sûr immédiatement emparé de ce moment surréaliste. Florilège.

Publicité

Publicité

Publicité

D'autres internautes visiblement inspirés par l'affaire ont lancé le hashtag #PlaceGiletDansUneChanson – un régal.

 

Par Clothilde Bru, publié le 21/11/2018

Copié

Pour vous :