Le grand n’importe quoi des réseaux sociaux, spécial Joachim Son-Forget par lui-même

Le député LREM a passé la nuit à fabriquer son propre "grand n’importe quoi", un format de Konbini qui demande normalement de multiples contributions.

Jusqu’à quatre heures du matin, Joachim Son-Forget était en roue libre la plus totale, il a passé la nuit à poster les publications les plus improbables sur Twitter. L’élu est au cœur d’une polémique depuis ses propos sexistes au sujet de la sénatrice Europe Écologie - Les Verts, Esther Benbassa, à qui il avait reproché d’avoir "un pot de maquillage sur la tête".

Visiblement peu ému des critiques qui pleuvent à son égard depuis plusieurs jours, le député des Français, établis hors de France, a peu dormi cette nuit. Plusieurs comptes parodiques à l’effigie de l’élu ont également fleuri sur Twitter comme "La France avec Joachim Son-Forget", "PostBadJoachim" ou encore "Son-Forget 2022", que le député n’a pas hésité à partager.

Publicité

Entre la vidéo de lui au stand de tir, son selfie aux côtés d’un caribou empaillé ou avec une peluche putois, ses conseils pour jouer à Mario Bros. et les différents mèmes, notamment de lui en ventouse pour déboucher les toilettes LREM, en personnage de Dragon Ball Z, on ne sait plus où donner de la tête en se rendant sur son profil. Donc, on a choisi de (re)poster pêle-mêle les plus incompréhensibles de ses tweets, parmi lesquels certains montages de son cru :

Publicité

Publicité

Puis, il y eut l’inexplicable vidéo de lui déclarant simplement "et non, bonnet orange !" :

Publicité

Et Joachim Son-Forget de déclarer à propos de ce fameux bonnet, plein d’humilité :"J’aimerais que tous mes fans le portent cet hiver."

Enfin, au sujet de la lettre d’avertissement que lui a adressé son parti La République en marche, il répond :

Par Astrid Van Laer, publié le 28/12/2018

Copié

Pour vous :