© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

"Je l'ai baptisé Grain de riz" : des propos racistes d'Isabelle Balkany refont surface

"D'abord, on l'a baptisé Maurice et puis on trouvait pas ça drôle", précise-t-elle au sujet d'un employé asiatique de la mairie.

Le racisme envers les personnes asiatiques n’a clairement pas attendu l’épidémie du coronavirus pour faire des ravages. La preuve avec cet extrait télévisé daté de 2002 exhumé par LCP hier soir dans l’émission Ça vous regarde. On y voit la maire de Levallois, Isabelle Balkany, tenir des propos racistes envers un employé de la municipalité d’origine asiatique.

Ce dernier, "chargé du courrier", précise-t-elle, est également visiblement missionné pour masser Isabelle Balkany durant la période de campagne des municipales, même s’il tente de se cacher des caméras de Canal+ venues filmer à cette occasion. Mais surtout, "il a un nom pas possible", explique-t-elle sans gêne. Du coup, ils l’ont "baptisé"… Grain de riz. Face caméra, on entend Isabelle Balkany déclarer :

Publicité

"Grain de riz, c’est un petit boat people qu’on a installé, qui est venu à Levallois il y a vingt ans, c’était Chirac qui nous avait demandé de prendre des boat people dans les villes. Et il est venu avec toute sa famille !"

"Il s’appelle…", entame-t-elle, puis, ne semblant visiblement pas se souvenir de ce "nom pas possible", elle ajoute, hilare :

Publicité

"D’abord, on l’a baptisé Maurice et puis on trouvait pas ça drôle et un jour je l’ai baptisé Grain de riz, et toute la mairie l’appelle Grain de riz."

Avant de conclure, tout sourire : "Et Grain de riz, on l’adore, il est extra !" En 2002, L’Humanité avait déjà pointé du doigt cette séquence, faisant en outre savoir que ce "nom imprononçable" évoqué par Isabelle Balkany n’était autre que… Dan.

Une séquence qui ne passe pas

De "ça va pas ou quoi ?" à "quelle imbécile" en passant par "du racisme ordinaire et totalement assumé face caméra" ou encore "j’ai pas les mots" : sur les réseaux sociaux, les réactions indignées se multiplient, beaucoup soulignant la malheureuse ressemblance de cette séquence grotesque avec l’émission Groland.

Publicité

Publicité

Pour l’heure, Isabelle Balkany n’a pas encore réagi.

Par Astrid Van Laer, publié le 07/02/2020

Pour vous :