© XAVIER LEOTY / AFP

Les "gilets jaunes" sont massivement soutenus par l’opinion publique

84 % des personnes interrogées par une enquête d’Odoxa-Dentsu trouvent le mouvement "justifié".

(© Xavier Leoty/AFP)

Michel Polnareff, Kaaris, Franck Dubosc, Brigitte Bardot… les célébrités qui affichent leur soutien aux "gilets jaunes" sont de plus en plus nombreuses ces derniers jours. Idem du côté des personnalités politiques : de Marion Maréchal-Le Pen, sortie de son silence politique, à Jean-Luc Mélenchon, qui a annoncé qu’il serait à la prochaine protestation, de plus en plus soutiennent les manifestants.

Publicité

Coïncidence ou pas, ces soutiens arrivent avec celui grandissant de l’opinion publique. Selon un sondage Odoxa-Dentsu – réalisé pour France Info et Le Figaro auprès d’un échantillon de 1 005 personnes représentatives de la population française, après le discours d’Emmanuel Macron –, ce soutien est monté à 84 %.

Ces 84 % trouvent le mouvement "justifié" : une proportion qui est en hausse de sept points par rapport à la semaine précédente. De plus, huit Français sur dix "n’ont pas trouvé Emmanuel Macron convaincant", "le pire niveau enregistré depuis que les annonces et interventions du président sont post-testées", précise l’étude.

"Ni les images de violences et de dégradations choquantes de ce week-end, ni surtout l’intervention d’Emmanuel Macron hier n’ont permis d’atténuer le soutien au mouvement", est-il ajouté. Son discours aurait même uniquement permis de "renforcer la colère" des Français.

Publicité

Un tableau toutefois nuancé par un autre chiffre : les quatre principales mesures annoncées par Emmanuel Macron – comme la réduction de la part du nucléaire de 50 % d’ici 2035 ou la hausse de l’investissement dans les énergies renouvelables –, sont jugées "plutôt bonnes" par six Français sur dix. Mais ces derniers craignent deux points : qu’elles soient inefficaces et qu’elles nuisent à leur pouvoir d’achat.

Enfin, un autre point intéressant est soulevé par cette étude : les principaux mots employés pour évoquer le discours d’Emmanuel Macron. Parmi eux, on retrouve "technocrate", "fautif", "paradoxe" ou encore "peur".

Une nouvelle manifestation est attendue samedi 1er décembre, sur les Champs-Élysées à Paris.

Publicité

Par Astrid Van Laer, publié le 29/11/2018

Copié

Pour vous :