https://www.flickr.com/photos/commercegov/29908674881

Fusillade en Floride : Amal et George Clooney donnent 500 000 dollars pour la marche contre les armes

Depuis l’annonce faite par le couple, les dons se multiplient.

(© Flickr)

"Amal et moi sommes si inspirés par le courage et l’éloquence de ces jeunes garçons et filles du lycée Stoneman Douglas." Dans un communiqué rendu public par leur agent mardi 20 février, on apprend que le couple star formé par George et Amal Clooney a fait don de 500 000 dollars à la "Marche pour nos vies" (March for our lives), qui se tiendra en mars prochain à Washington.

Publicité

"Aux noms de nos enfants, Ella et Alexander, nous faisons don de 500 000 dollars pour aider à financer cet événement fondateur. La vie de nos enfants en dépend."

Ce rassemblement contre les armes a été imaginé par les lycéens de Parkland en réaction à la fusillade qui a fait 17 morts mercredi dernier dans un établissement de Floride. En plus de ce très généreux don, l’avocate britannique et l’acteur américain ont fait savoir qu’ils seraient présents à Washington pour cet événement pacifiste : "Notre famille sera présente le 24 mars aux côtés de cette génération incroyable de jeunes gens venus de tout le pays."

Si les Clooney sont les premiers à avoir rendu publique leur démarche, d’autres superstars leur ont rapidement emboîté le pas, à l’image de la présentatrice vedette Oprah Winfrey.

Publicité

"Georges et Amal, je ne saurais être davantage d’accord avec vous. Je me joins à vous en donnant 500 000 dollars à la 'Marche pour nos vies'. Ces jeunes gens inspirants rappellent les Freedom Riders des années 1960 qui avaient eux aussi dit qu’ils en avaient ASSEZ et qu’ils allaient se faire entendre."

Donald Trump prêt à légiférer

Pour rappel, les freedom riders ("voyageurs de la liberté") étaient des militants du mouvement des droits civiques dans les années 1960 aux États-Unis. Ils voyageaient en bus d’État en État pour s’assurer de l’application d’un arrêt de la Cour suprême rendant illégale la ségrégation raciale dans les transports, comme l’explique Le Figaro.

Publicité

Steven Spielberg et son épouse se sont eux aussi engagés à verser la même somme.

Parallèlement, Donald Trump semble infléchir sa position. Mardi 20 février, il a en effet annoncé avoir demandé au département de la Justice des réglementations afin d’interdire "tous les mécanismes qui transforment des armes légales en fusils automatiques", comme le rapporte LCI. Les bump stock, comme on les appelle, sont des des crosses amovibles qui utilisent l’énergie produite par le recul de l’arme pour imprimer un mouvement extrêmement rapide au fusil.

Le président américain semble également avoir entendu le message relatif aux contrôles préalables à l’obtention d’une arme (les backgrounds checks), jugés trop laxistes.

Publicité

"Que l’on soit Républicain ou Démocrate, il faut qu’on concentre nos efforts sur les enquêtes préliminaires."

Le mouvement lancé par les lycéens pourrait bien faire bouger les lignes dans ce pays, où les armes à feu ont tué plus de 11 000 personnes en 2017.

Par Clothilde Bru, publié le 21/02/2018

Copié

Pour vous :