AccueilSociété

Féminicides : 120 femmes ont été tuées depuis le 1er janvier

Publié le

par Astrid Van Laer

Rassemblement au Trocadéro à Paris, le 1er septembre 2019 pour dénoncer le 100e féminicide depuis le début de l’année. © Zakaria ABDELKAFI / AFP

En 2018, on avait dénombré 121 féminicides sur l'année.

Elle s'appelait Annick et elle avait 75 ans. Le collectif Féminicides par compagnons ou ex-compagnons, qui dénombre les féminicides afin que "ces femmes ne restent pas invisibles", nous apprend sa mort aujourd'hui, après qu'elle a été tuée le 20 septembre dernier par son compagnon.

Après l'avoir tuée, son conjoint a tenté de se suicider. Il a été transporté à l'hôpital, avant d'être mis en examen pour meurtre par conjoint et placé en détention provisoire, a fait savoir le procureur de la République de La Rochelle, Laurent Zuchowicz à 20 minutes.

Son décès vient alourdir le terrible bilan des féminicides qui n'ont de cesse de s'accumuler depuis le début de l'année : 120 femmes sont mortes sous les coups de leurs compagnons ou ex-compagnons depuis le 1er janvier 2019. Sur l'ensemble de l'année 2018, elles avaient été pas moins de 121 à perdre la vie. Un lugubre décompte qui risque fortement d'être dépassé d'ici au 31 décembre.

Cet après-midi, le collectif a déploré "encore un féminicide oublié" et déclaré : "Encore une tentative d'omerta de la justice patriarcale." Avant d'ajouter : "Nous la citons, nous ne l'oublierons pas."

À voir aussi sur news :