© Facebook / Stella

Féminicide : Stella organise une marche en l'honneur de sa mère, poignardée sous ses yeux

"Pour rendre hommage à ma maman qui était ma raison de vivre."

Dimanche 17 novembre, Sylvia Auchter (son nom de jeune fille) a été assassinée par son mari à Oberhoffen-sur-Moder dans le Bas-Rhin. C’est le 131e féminicide de l’année.

Sylvia Auchter, 40 ans, est morte dans des circonstances particulièrement atroces. C’est sous les yeux de sa fille, Stella, que son mari lui a asséné le coup de couteau fatal, dans la carotide. 

Publicité

Quelques minutes avant, elle avait alerté sa fille par téléphone : "Ma mère m’a appelée cette nuit (dimanche) à 23 heures pour me dire à l’aide, qu’il avait de nouveau et encore une fois caché un couteau. J’ai entendu crier, je suis partie dans ma voiture", a-t-elle confié à France Bleu Alsace.

Il lui a fallu trois minutes pour arriver, quelques minutes de plus encore pour fracturer le portail puis la porte de la maison que sa mère occupait avec Jacqui Walter, son mari. 

Publicité

Ce n’était un secret pour personne : l’homme de 58 ans était violent. Sylvia Auchter avait déposé une main courante il y a deux mois, puis une plainte.

Publicité

Une semaine après l’assassinat de sa mère, Stella organise une marche blanche à Oberhoffen-sur-Moder.

"C’est une marche pour toutes les personnes qui ont vécu des choses similaires, mais en majorité pour rendre hommage à ma mère qui était ma raison de vivre. Pour que tout le monde sache et que le nom de Sylvia Auchter ne soit pas oublié et effacé", confie-t-elle à Konbini news.

"Je suis anéantie chaque jour un peu plus"

Dans la bouche de Stella, sa mère a retrouvé son nom de jeune fille. "Je ne veux pas qu’on l’appelle Sylvia Walter. Elle-même ne voulait plus l’entendre", nous explique-t-elle. Le couple était en instance de divorce.

Publicité

"Je suis anéantie chaque jour un peu plus. On était fusionnelles, c’était mon modèle", nous confie la jeune femme. Sur Facebook, elle partage des photos d’elle et de sa maman, accompagnées de textes où elle fait part de sa détresse.

"Je te cherche partout… Mais je ne te trouve pas… J’arrête pas de t’appeler mais tu ne réponds pas… Maman où es-tu ?"

Une marche blanche aura donc lieu ce dimanche 17 novembre dès 10 heures du matin. "Nous partirons de la mairie. Nous nous rendrons doucement et en silence au domicile de maman, où s’est passé le drame. Les gens pourront déposer devant le portail des fleurs et autres, et une minute de silence sera faite à cet endroit", nous explique-t-elle dans le détail.

Tout le monde est invité à participer et à porter du rose en hommage à Sylvia Auchter, qui affectionnait particulièrement cette couleur. 

Par Clothilde Bru, publié le 15/11/2019

Copié

Pour vous :