AccueilSociété

Face au variant Delta, les rendez-vous pour se faire vacciner repartent à la hausse

Publié le

par Clothilde Bru

© ERIC PIERMONT / AFP

Plus de 200 000 Français ont pris rendez-vous ces derniers jours.

212 000 personnes ont pris rendez-vous pour recevoir leur première dose de vaccin durant le week-end passé, a annoncé la plateforme Doctolib sur son compte Twitter. 

Alors que la campagne de vaccination semble stagner, c’est une bonne nouvelle pour le gouvernement qui mise sur cet outil pour contrer la propagation du variant delta. 

La forte contagiosité de ce variant du Covid-19, repéré pour la première fois en Inde en octobre dernier, fait craindre une quatrième vague dans l’Hexagone.

C’est d’ailleurs à cause de cette menace que la France connaîtrait ce petit rebond vaccinal, affirme BFMTV qui relaie plusieurs chiffres partagés par Doctolib.

Le week-end d’avant, les 3 et 4 juillet, le site de rendez-vous médicaux en ligne a ainsi recensé 175 000 rendez-vous pour une première injection contre 168 000 rendez-vous le week-end précédent.

"Il faut remonter au week-end des 5 et 6 juin (247 000 rendez-vous) pour constater des chiffres supérieurs à ceux de ce week-end des 10 et 11 juillet", précise-t-il.

Emmanuel Macron doit s’adresser aux Français, ce lundi 12 juillet à 20 heures, pour présenter des mesures en rapport avec la propagation du variant Delta. Selon Libération, ce dernier est désormais majoritaire dans 37 départements français.

Sept départements sont au-dessus du seuil d’alerte. Dans les Pyrénées-Atlantiques, les Pyrénées-Orientales, les Alpes-Maritimes, l’Hérault, les Hauts-de-Seine, la Haute-Garonne et à Paris, on recense plus de 50 cas pour 100 000 habitants, précise BFMTV.

Parmi les mesures attendues, Emmanuel Macron pourrait annoncer ce soir, la vaccination obligatoire pour les soignants ou une extension du pass sanitaire.

Au 10 juillet, quelque 35 722 248 personnes avaient reçu au moins une injection (soit 53 % de la population totale) et 27 255 605 personnes avaient désormais un schéma vaccinal complet (soit 40,4 % de la population totale), rappelle le ministère de la Santé sur le site consacré à ce recensement.

À voir aussi sur news :