AccueilSociété

Extension du pass sanitaire, vaccins obligatoires, tests payants : les annonces de Macron

Publié le

par Clothilde Bru

© Capture écran

Ces nouvelles mesures ont pour but de forcer les Français à se faire vacciner, quitte à se dédire.

Ce lundi 12 juillet, Emmanuel Macron a annoncé plusieurs mesures en réponse au rebond de l’épidémie de coronavirus en France. Lors d’une allocution télévisée, la 8e depuis le début de la pandémie, le chef de l’État a confirmé un certain nombre d’informations qui avaient fuité dans la presse quelques minutes plus tôt. 

Un Conseil de défense sanitaire s’était tenu plus tôt dans la journée afin de prendre des mesures pour doper la vaccination et par là même, contrer la propagation du variant Delta responsable de ce que le président de la République a qualifié de "reprise forte de l’épidémie".

Ce dernier a rappelé que ce variant, "trois fois plus contagieux", est à l’origine d’une "augmentation des contaminations partout dans le monde."

Revenant sur son engagement, Emmanuel Macron a ainsi annoncé l’extension du pass sanitaire en deux temps. Pour rappel, ce pass est déjà en vigueur dans les lieux accueillant plus de 1 000 personnes et les discothèques recevant plus de 50 personnes. 

Dès le 21 juillet, il sera étendu aux lieux de loisirs et de culture accueillant plus de 50 personnes. Il sera obligatoire pour toutes les personnes de plus de 12 ans. 

Début août, il faudra le présenter dans tous les cafés, restaurants, centres commerciaux, avions, trains, cars longs trajets et établissements médicaux. Usagers et membres du personnel travaillant dans ces lieux devront présenter un certificat de vaccination ou un test négatif (antigénique ou PCR).

Par ailleurs, le chef de l’État a confirmé que les tests "de confort" deviendraient payants dès la rentrée, pour forcer les gens à se tourner vers la vaccination. Il sera toujours possible de se faire tester gratuitement, mais il faudra une prescription médicale.

"Plus nous vaccinerons, moins nous laisserons d’espace au virus pour se diffuser", a tranché le président de la République pour qui le vaccin est un "atout maître qui nous protège solidement contre le variant delta."

"Un été de mobilisation"

Le but affiché du président est donc de : "Vacciner un maximum de personnes, partout, à tout moment."

À ce titre, il a confirmé que la vaccination sera obligatoire pour les personnels soignants. Ces derniers ont jusqu’au 15 septembre pour être vaccinés. Dès lors, des contrôles et des sanctions seront mis en place.

Et de rappeler que si c’était nécessaire, la vaccination obligatoire pourrait bien être étendue à tous les Français, bien qu’il préfère miser sur la "confiance" en la responsabilité de chacun pendant cet "été de mobilisation."

"9 millions de doses attendent", a assuré le chef de l’État.

Par ailleurs, une campagne de rappel de vaccins débutera à la rentrée, à destination des personnes vaccinées en premier en janvier, février.

À noter également que l’état d’urgence sanitaire a été déclaré pour la Martinique et la Réunion, où un couvre-feu sera réinstauré prochainement.

À voir aussi sur news :