© Stephanie Pilick / Getty Images)

États-Unis : des hommes politiques refusent d'être interviewés par une femme journaliste

Au prétexte du respect de principes de foi, les deux candidats veulent éviter de se retrouver seuls avec une femme journaliste.

Dans l’État du Mississippi, alors que la campagne électorale au poste de gouverneur bat son plein, deux candidats, les républicains Robert Foster et Bill Waller, ont déclaré refuser d’être suivis durant leur campagne par une journaliste du Mississippi Today, Larrison Campbell, par crainte de se retrouver isolés avec une femme.

Publicité

"La semaine dernière, Robert Foster a attiré l’attention pour avoir refusé qu’une femme journaliste couvre sa campagne, en s’appuyant sur le 'principe de Billy Graham', mais il n’est pas le seul candidat au poste de gouverneur du Mississippi à suivre ce principe. Bill Waller vient de me dire que lui aussi."

Publicité

Le principe de Billy Graham

Arguant un principe de précaution, en particulier à l’ère post #MeToo, Bill Waller affirme qu’il ne s’agit là que de "bon sens" et que "de nos jours, les apparences et la transparence sont importantes, les gens ayant besoin d’être réconfortés sur ce qu’il se passe au gouvernement entre les employés et les autres."

Robert Foster, lui, avait fait la une des journaux locaux une semaine auparavant pour avoir refusé d’être accompagné par Larisson Campbell lors d’un déplacement de 15 heures, sans la présence d’un collègue homme. La "perspective de se retrouver seul" avec la journaliste étant pour lui contraire au "principe de Billy Graham" ; un principe suivi par des responsables politiques protestants évangéliques et qui recommande d’éviter de passer du temps, seul, avec des femmes non mariées.

Mike Pence, actuel vice-président des États-Unis, est également connu pour défendre ce principe et y adhérer.

Publicité

Par Chayma Soltani, publié le 18/07/2019

Copié

Pour vous :