AccueilSociété

États-Unis : avant les élections, Walmart retire provisoirement les armes de ses rayons

Publié le

par Astrid Van Laer

© Saul LOEB / AFP

"Nous avons vu des mouvements isolés d'agitation sociale et nous avons déplacé nos armes à feu et nos munitions hors des rayons."

Jeudi, le géant américain de la distribution Walmart a décidé de retirer provisoirement les armes et munitions de ses rayons par précaution, à cinq jours d’une élection présidentielle tendue et après des manifestations violentes à Philadelphie.

"Nous avons vu des mouvements isolés d’agitation sociale et, comme nous l’avons déjà fait à plusieurs reprises au cours de ces dernières années, nous avons déplacé nos armes à feu et nos munitions hors des rayons par mesure de précaution pour la sécurité de nos usagers", a indiqué un porte-parole de Walmart jeudi.

L’enseigne, qui spécifie que ces armes restent à la vente, avait déjà pris une mesure similaire l’été dernier lors des manifestations qui avaient suivi la mort de George Floyd, un Afro-Américain tué par la police. Walmart vend des armes dans la moitié de ses grandes surfaces, surtout dans les régions de chasse, affirme le groupe.

À Washington, des immeubles se barricadent

Cette mesure intervient alors que la veille, à Philadelphie en Pennsylvanie, des manifestations à la suite de la mort d’un homme noir tué par des policiers ont dégénéré en pillages, menant à des interpellations. Plusieurs vidéos tournées par des médias locaux ont filmé un hypermarché Walmart en train d’être dévalisé dans le nord de la ville. Cette décision a été prise également dans un contexte tendu avant l’élection présidentielle de mardi.

À plusieurs reprises, Donald Trump a refusé de dire s’il céderait pacifiquement le pouvoir en cas de défaite. Il a laissé entendre que seules des fraudes massives – dont il clame sans preuve qu’elles seraient rendues possibles par le recours accru au vote par correspondance à cause de la pandémie – pourraient l’empêcher de gagner. 

Dans le centre Washington DC, de nombreux immeubles ont commencé mercredi à barricader portes et vitrines de plaques de contreplaqué en prévision d’éventuelles manifestations suivant la soirée électorale.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :