© Scott Eisen/Getty Images

Et pendant ce temps : le nombre de personnes exécutées est au plus bas depuis 10 ans

Le nombre d'exécutions recule dans le monde.

*Chaque jour, Konbini news s’engage à faire de la place à de l’information qui n’a rien à voir avec l’épidémie de coronavirus. Ça s’appelle "Et pendant ce temps" et aujourd’hui, notre regard se tourne vers le monde.

Ce mardi 21 avril, Amnesty International a publié son rapport annuel sur le nombre de personnes exécutées à travers le monde. Selon l'organisation internationale, ce chiffre n’a jamais été aussi bas depuis 10 ans. En 2019, 657 personnes ont été exécutées. C’est 5 % de moins qu’en 2018. Et ce chiffre ne cesse de décroître depuis un triste pic atteint en 2015. 1 634 personnes ont alors été tuées.

Publicité

Plusieurs facteurs peuvent expliquer ces chiffres encourageants. D’abord, le nombre d’exécutions a notablement baissé en Asie. Au Japon par exemple, on a exécuté 15 personnes en 2018 contre 3 en 2019. Dans ce pays, où on exécute exclusivement par pendaison, la pratique perdure. Selon le gouvernement, elle serait soutenue par l’opinion publique. Un sondage national de 2014 rapporté par La Croix assure que 80 % des Japonais estiment que la peine de mort est inévitable.

Parallèlement, Taïwan et la Thaïlande ont interrompu les exécutions pendant l’année 2019.

Quels pays ont exécuté le plus de personnes en 2019 ?

Pour la première fois depuis 2010, aucune exécution n’a été recensée en Afghanistan. Plusieurs pays d’Afrique ont pris des mesures allant dans la direction de l’abolition de la peine de mort. C’est le cas de la Guinée équatoriale, du Kenya ou encore de la République centrafricaine

Publicité

Aux États-Unis, le New Hampshire est devenu le 21e État à abolir la peine de mort – ce qui signifie qu’elle reste en vigueur dans une majorité d’États américains. Il y a quelques mois, nous avions pu rencontrer Anthony Ray Hinton, un homme qui a passé 30 ans dans le couloir de la mort alors qu’il était parfaitement innocent.

Malgré tous ces signes encourageants, dans certains pays, le nombre d’exécutions a considérablement augmenté en un an. En Irak par exemple, il a pratiquement doublé passant de 52 à 100 au moins. De son côté, l’Arabie saoudite a enregistré le triste record de 184 exécutions contre 149 en 2018.

Publicité

Quels sont les pays qui ont exécuté le plus de personnes en 2019 ? Sur la première marche de ce funeste classement réalisé par Amnesty International, on trouve la Chine, sans qu’on puisse véritablement savoir le nombre exact de personnes exécutées. "Des milliers ?", s’interroge le site de l’ONG. Vient ensuite l’Iran, où au moins 251 personnes ont péri, suivi par l’Arabie saoudite et l’Égypte, qui a exécuté 32 personnes en 2019.

Amnesty International rappelle qu'"à la fin de l’année 2019, 106 pays avaient aboli la peine de mort pour tous les crimes. Si l’on y ajoute ceux qui ont aboli ce châtiment dans la pratique, et non en droit, ce sont les deux tiers du globe qui n’y recourent plus".

Par Clothilde Bru, publié le 21/04/2020