AccueilSociété

En finir avec les idées reçues sur l’éducation à la sexualité

Publié le

par Lila Blumberg

Pour déconstruire le tabou de la sexualité, il est essentiel d’en parler dès le plus jeune âge, avec les bons mots et les bons outils.

En finir avec les idées reçues sur l’éducation à la sexualité

© Konbini news

La co-présidente nationale du Planning familial, Sarah Durocher, débunke des idées reçues sur l’éducation sexuelle. "Il ne faut pas parler de sexualité aux enfants avant un certain âge", "en parler en cours de SVT suffit", "les jeunes font leur éducation sexuelle sur Internet", "ce n’est pas le rôle de l’école mais celui des parents"

Pour déconstruire le tabou de la sexualité, il est essentiel d’en parler dès le plus jeune âge, avec les bons mots et les bons outils. Une éducation à la sexualité adaptée permet aux enfants de grandir en prenant conscience des notions de consentement, de plaisir et de désir, et les encourage à parler des violences afin de les éviter.

"Il manque juste une volonté politique affirmée et des moyens financiers pour permettre aux associations de faire ce travail."

Le Planning familial a lancé une série de micros-trottoirs, incarnée par Énora Malagré.