(c) Wikicommons

L’Écosse, premier pays du monde à rendre les protections hygiéniques gratuites pour les étudiantes

Afin de lutter contre la "précarité menstruelle".

© Wikicommons

L’Écosse prend très au sérieux la question de la "précarité menstruelle", véritable fléau en Grande-Bretagne. Afin de promouvoir l’égalité de l’accès aux protections hygiéniques, le gouvernement écossais va débloquer un budget de près de 5,8 millions d’euros (environ 5,2 millions de livres) à destination des étudiantes. Selon le Guardian, il souhaite leur proposer gratuitement tampons et serviettes — une première mondiale.

Publicité

D’après le quotidien britannique, une récente étude, menée par une organisation étudiante sur 2 000 jeunes filles, a révélé que 25 % d’entre elles avaient des difficultés à se procurer ce type de produits sanitaires. Désormais, les quelque 395 000 étudiantes de la nation ne débourseront donc plus un centime pendant leurs règles.

Les protections hygiéniques bientôt gratuites pour toutes ?

Depuis l’année dernière, l’Écosse délivre déjà gratuitement tampons et serviettes aux femmes avec des revenus faibles. Ce pays du nord de la Grande-Bretagne est particulièrement impliqué sur ces questions. À tel point que les protections hygiéniques pourraient bientôt être totalement gratuites pour toutes les Écossaises. Une députée a en effet déposé un projet de loi en ce sens.

En France, la Mutuelle des étudiants, plus connue sous le sigle LMDE, s’est également engagée à rembourser les protections hygiéniques. Selon ses calculs, une femme consacre de 1 500 à 2 000 euros à ses règles tout au long de sa vie, avec une moyenne de 22 tampons ou serviettes par cycle. La LMDE est la seule mutuelle française à prendre en charge ces coûts, à hauteur de 20 à 25 euros par an.

Publicité

Par Clothilde Bru, publié le 27/08/2018

Copié

Pour vous :