Capture Instagram @politieutrechtcentrum

Du pain sec et de l'eau pour un petit perroquet mis en cellule aux Pays-Bas

Faute de cage à oiseaux, l'animal a été placé dans une cellule pour humains.

Un petit perroquet a été mis en cellule pendant quelques heures jeudi 26 septembre aux Pays-Bas, avec du pain sec et de l’eau, après avoir été témoin d’un vol à l’étalage, a-t-on appris lundi auprès des médias locaux.

L’oiseau, un inséparable, se trouvait sur l’épaule de son propriétaire lorsque celui-ci a été arrêté jeudi par la police d’Utrecht (ville située au centre des Pays-Bas), qui a aussitôt publié sur son compte Instagram une photo du petit témoin en cellule.

Publicité

Voir cette publication sur Instagram

Update!!!! Hi, this bird sat on the shoulder of a thief we arrested for shoplifting. As we don 't have a birdcage, this bird had no other place to stay than in the cell. His owner agreed to this. When the owner was released shortly after, the bird accompanied him. The bird has not been questioned and is as far as we know not guilty of any charges 😁👮‍♂️ . . Onlangs hebben wij een verdachte aangehouden voor een winkeldiefstal. Tijdens de aanhouding vonden wij een stiekeme getuige met veren en snavel op de schouder van de verdachte. Tijdens de insluiting op ons bureau kwamen wij er tot onze schrik achter dat wij niet in het bezit zijn van een vogelcel of kooi.... Na goed overleg met de verdachte hebben wij ze samen ingesloten🐦... *en uiteraard goed verzorgd! #puc #dieren #bird #politieutrechtcentrum #politie #utrecht #jailbird

Une publication partagée par Politie Utrecht Centrum (@politieutrechtcentrum) le

Publicité

L’image, sur laquelle on voit l’inséparable à côté d’un morceau de pain, a depuis fait le tour des médias locaux, certains faisant le choix de cacher avec une barre noire les yeux de l’animal afin de "protéger son anonymat".

Publicité

"Nous venons d’arrêter un suspect pour un vol à l’étalage. Lors de l’arrestation, nous sommes tombés sur un témoin secret avec des plumes et un bec sur l’épaule du suspect", a expliqué la police.

"Lors de la mise en cellule du suspect, nous nous sommes rendu compte avec stupeur que nous n’avions pas de cage à oiseaux", a-t-elle poursuivi, non sans humour. L’animal a alors été placé dans une vraie cellule et a été "bien soigné".

Publicité

Fort heureusement pour le petit animal, son propriétaire a été libéré le jour même et est reparti avec son oiseau sur l’épaule. Ce dernier a "invoqué son droit de garder le silence", a plaisanté un porte-parole de la police, cité par la télévision locale RTV Utrecht. 

Konbini avec AFP

Par Lila Blumberg, publié le 01/10/2019

Copié

Pour vous :