http://www.filmsdulosange.fr/fr/film/57/etre-et-avoir

Dictée quotidienne et exercices de calcul mental : le plan de Jean-Michel Blanquer pour réformer l’école primaire

Le ministre de l’Éducation nationale vise le "100 % de réussite au CP".

Film Être et avoir.

Jean-Michel Blanquer a effectué toute sa carrière dans l’enseignement supérieur et l’éducation nationale. Aussi a-t-il beaucoup d’avis sur la question, résumés jeudi 26 avril dans quatre circulaires et un guide très précis à destination des professeurs.

Publicité

Pour le ministre de l’Éducation nationale, la priorité, c’est la validation des acquis obligatoires en sortie de l’école primaire – à savoir : lire, écrire et compter. Et pour s’en assurer, quoi de mieux que les bonnes vieilles méthodes ? On connaissait déjà le penchant de Jean-Michel Blanquer pour les pratiques un peu désuètes, comme la chorale.

S’agissant de l’apprentissage du calcul et de l’écriture, Jean-Michel Blanquer semble aussi attaché à la vieille école. Le Parisien a pu consulter les quatre circulaires sur le français et les mathématiques, qui seront publiées ce jeudi au Journal officiel.

15 minutes de calcul mental par jour

Tout commence à l’école maternelle. Pour Jean-Michel Blanquer, il est essentiel que les élèves de dernière section de maternelle sachent compter jusqu’à trente. Sur ce point, le ministre de l’Éducation nationale a des recommandations très précises. Il envisage notamment de remettre au goût du jour l’apprentissage des comptines : "Un, deux, trois, nous irons au bois."

Publicité

C’est cette base qui permettra aux élèves de CP d’assimiler leurs tables d’additions, à raison de 15 minutes de calcul mental par jour.

Le ministre de l’Éducation nationale veut aussi instaurer des exercices d’écriture quotidiens, d’une durée de 15 minutes, deux fois par jour. Mais ça n’est pas tout. Ces exercices devront être complétés par une dictée de 10 à 15 minutes : "Il faut que les élèves maîtrisent l’écriture de toutes les lettres minuscules parfaitement," explique Jean-Michel Blanquer dans l’une des circulaires.

Une nouvelle fois, le ministre de l’Éducation nationale se veut très précis. Il va jusqu’à donner des recommandations dans le choix des fournitures scolaires. Il préconise des cahiers de format "17 x 22 cm" à "réglure Séyès" – comprenez grands carreaux avec une marge rouge à gauche.

Publicité

Priorité à l’apprentissage de la lecture au CP

Enfin, tout au long du primaire, Jean-Michel Blanquer veut renforcer la lecture. "Du CP au CE2, de cinq à dix œuvres sont étudiées par année scolaire", souligne une des circulaires.

À cette somme de recommandations s’ajoute un "Guide pour enseigner la lecture et l’écriture". 130 pages à destination des professeurs, consacrées à l’acquisition de la lecture au CP, pierre angulaire de son programme. L’objectif c’est : "100 % de réussite au CP".

En décembre une enquête internationale révélait que la France se classait dernière en Europe, en matière de compréhension et de lecture. Ces résultats glaçants rendaient inéluctables des réformes, même si Jean-Michel Blanquer se défend de vouloir modifier les programmes. Non, il préfère le terme "évoluer"

Publicité

Reste à savoir comment les professeurs vont accueillir ces nouvelles mesures. Interrogé par France Info, le Syndicat national unitaire des instituteurs (SNUIpp) estime que l’attitude du ministre révèle un "manque de confiance envers les enseignants" et un "excès d’orgueil."

Par Clothilde Bru, publié le 26/04/2018

Copié

Pour vous :