Deux amis pilotes se paient un avion avec leurs économies pour venir en aide aux migrants

Deux Français sont aux commandes de cette mission humanitaire de haut vol.

Le printemps revient et avec lui les traversées souvent dramatiques de la Méditerranée par des migrants. Chaque année, des milliers de personnes y meurent noyées. Selon l’Organisation internationale pour les migrations, plus de 3 000 personnes ont trouvé la mort en 2017. José Benavente et Benoît Micolon, deux Français amis et pilotes, ont décidé d’agir. Les deux hommes ont ainsi cassé leur tirelire pour s’acheter un avion afin d’aider les associations qui œuvrent en mer.

Publicité

"Depuis le ciel, le champ de vision élargi et la vitesse (dix fois celle d’un bateau), permettront de couvrir une zone de recherche plus étendue", explique le duo dans un communiqué de presse publié sur la page Facebook de leur association, baptisée Les Pilotes volontaires.

L’idée est toute simple : mener des opérations de survol maritime au large des côtes libyennes. "On va sillonner une zone de 150 kilomètres de long sur 50 kilomètres de large, au nord de la Libye", nous explique José Benavente.

Les deux hommes ont dépensé 130 000 euros pour acquérir un MCR-4S. "C’était l’avion le plus économique à l’achat, mais aussi en termes de consommation de carburant", détaille José Benavente. Le premier décollage devait avoir lieu ce mercredi 2 mai, depuis l’île de Malte (choisie pour son emplacement stratégique). Malheureusement, le beau temps n’était pas au rendez-vous : "Ces embarcations ne peuvent pas prendre la mer lorsqu’elle est aussi agitée. On aurait brûlé du kérosène pour rien", raconte José Benavente.

Publicité

Photo du modèle de leur avion. (© Wikimedia/CC)

Les deux hommes se sont rencontrés il y a une dizaine d’années, lors de leur formation de pilote, comme le raconte L’Humanité.

José Benavente faisait de l’humanitaire depuis déjà plusieurs années. Il a ensuite émigré en République démocratique du Congo, à Kinshasa, où il a notamment coordonné les actions aériennes du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) sur des zones de conflit. Lorsque l’idée d’aider les migrants en mer a germé dans sa tête, il a immédiatement pensé à son ami Benoît Micolon.

Publicité

Afin de pouvoir effectuer d’autres expéditions, les deux hommes ont besoin de soutien. Aussi ont-ils lancé un appel au don sur leur site Internet. Ils aimeraient également à terme pouvoir engager d’autres pilotes.

Pour le moment, José Benavente et Benoît Micolon effectuent ces missions sur leur temps libre. José Benavente a posé tous ces congés d’un coup. Il a jusqu’à fin mai pour effectuer un maximum d’opérations – "quatre à cinq jours par semaine", espère-t-il. Les deux hommes devraient effectuer leur première mission le vendredi 4 mai, si la météo le permet.

Selon France Bleu, les deux aviateurs seront en contact permanent avec les bateaux des ONG allemandes, espagnoles et françaises qui sillonnent la Méditerranée – celles-ci leur diront où et quand intervenir.

Publicité

Par Clothilde Bru, publié le 02/05/2018

Copié

Pour vous :