© Philippe LOPEZ / AFP

Dans quelles conditions circuleront les trains pour Noël ?

Car oui, "il y aura des trains pour Noël", assure le gouvernement.

Plus les jours passent et plus la grève liée à la réforme des retraites semble s’installer dans la durée.

Démarrée le 5 décembre, la mobilisation touche principalement la SNCF et le réseau RATP à Paris, même si des enseignants, des routiers, des pompiers et bien d’autres encore se joignent aussi au mouvement, notamment lors des manifestations.

Publicité

Cette grève générale vise à protester contre le projet de réforme des retraites censé universaliser les différents régimes actuels. D’un système d’annuités on passerait à un système à points avec un âge pivot – un système jugé désavantageux par de nombreux syndicats.

Depuis quelques jours, les Français commencent donc à s’inquiéter pour les fêtes de fin d’année. Une question est sur toutes les lèvres : y aura-t-il des trains pour Noël ?

Alors que la CGT des Cheminots, l’un des principaux mouvements syndicaux, avait écarté cette éventualité, l’inquiétude des voyageurs était parfaitement légitime. 

Publicité

"Ça durera le temps qu’il faut, on a tellement à perdre avec cette réforme, que ça soit sur la durée de travail ou le montant de la pension. Oui, on est prêts à durer le temps qu’il faudra", promet Bérenger Cernon, Secrétaire général CGT Cheminots, interrogé par France 3.

Depuis le début du mouvement de grève, la SNCF conseille de reporter ses déplacements. Au mieux un train sur quatre circule généralement depuis une dizaine de jours.

Un train mais sûrement pas de place assise

Aussi, nombreux sont les Français à avoir commencé à réfléchir à un plan B. Bus, location de véhicule, covoiturage, avion… tous les scénarios ont été envisagés, jusqu’à ces paroles rassurantes du leader de l’autre grand mouvement syndical, la CFDT :

Publicité

"Je ne souhaite pas de blocage des transports pour Noël", assurait-il dans une interview au Journal du dimanche le 14 décembre dernier. "Quitte à reprendre la mobilisation en janvier", a-t-il précisé ce mardi matin sur LCI.

Le leader syndical le sait. Noël est un moment charnière où les grévistes peuvent perdre la bataille de l’opinion publique. En ce 13e jour de grève, le soutien des Français ne faiblit pas pour le mouvement.

Alors qu’ils étaient 68 % à encourager les mobilisations le 5 décembre dernier, ils sont toujours 62 % dans ce cas, selon un sondage Harris Interactive, RTL et AEF Info.

Publicité

De même, ce mercredi matin, le secrétaire d’État aux transports Jean-Baptiste Djebbari a assuré que tous les voyageurs qui ont déjà un billet pourront voyager. "Il y aura des trains pour Noël", a-t-il déclaré lors d’une visite au poste de commandement de la sûreté ferroviaire.

En effet, de nombreux voyageurs ont déjà reçu des emails les informant du devenir de leur trajet. De son côté, la SNCF a précisé que les usagers ayant un billet auront la garantie de voyager le même jour, même si ce n’est pas dans le même train, ajoute BFM TV.

En cas d’annulation, elle garantit un autre train dans la journée, mais pas forcément une place assise, ajoute le cabinet du secrétaire d’État. 

Ce mardi après-midi, alors que des manifestations ont eu lieu partout en France, la SNCF a donné une conférence de presse confirmant ces quelques informations.

La SNCF pourra transporter ce week-end tous les passagers ayant un billet dans les TGV, mais avec des changements d'horaires dans la moitié des cas, a assuré la directrice générale de Voyages SNCF, Rachel Picard.

Dans le détail, 53% des passagers auront leur train confirmé, 15% seront replacés dans un train partant le même jour, et les 32% restants devront échanger eux-mêmes leur billet pour une réservation le même jour et vers la même destination, a-t-elle détaillé.

La compagnie ferroviaire communiquera les prévisions de circulation pour Noël, du 24 au 26 décembre, ce jeudi 19 décembre. 

Par Clothilde Bru, publié le 17/12/2019