AccueilSociété

Covid : la vaccination ouverte à tous les adultes dès le 31 mai

Publié le

par Clothilde Bru

© GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Soit deux semaines plus tôt que la date initialement prévue.

Le bruit courait depuis quelques heures sur Twitter.

L’information a été confirmée ce jeudi 20 mai dans l’après-midi par Jean Castex : tous les adultes qui le souhaitent pourront se faire vacciner dès le lundi 31 mai.

Le Premier ministre a fait cette annonce en marge d’un déplacement au centre de vaccination de Gagny, en Seine-Saint-Denis, en compagnie du ministre de la Santé Olivier Véran.

C’est deux semaines plus tôt que la date fixée sur le calendrier initial au 15 juin, parce que la majorité des plus âgées est aujourd’hui vaccinée.

Dès le 24 mai, les professions prioritaires comme les enseignants, les pompiers ou les membres des forces de l’ordre pourront aussi se faire vacciner, a annoncé Jean Castex.

Cette accélération intervient alors que la France a franchi le cap des 20 millions de personnes ayant reçu une première dose de vaccin. Le prochain objectif du gouvernement est d’atteindre les 30 millions de personnes primo-vaccinées au 15 juin.

Accélérateur

Jusqu’alors, la vaccination n’était pas ouverte aux 18-49 ans, exceptions faites des personnes atteintes de pathologies graves et des femmes enceintes dès le deuxième trimestre de leur grossesse.

Le calendrier continue donc de s’accélérer. Depuis le 1er mai, déjà, les adultes souffrant de comorbidités ont pu accéder à la vaccination.

Enfin, depuis le 12 mai, tous les Français "sans limite d’âge" peuvent aussi prendre rendez-vous la veille pour le lendemain pour se faire vacciner contre le Covid-19 avec des doses de vaccin non utilisées, même si les places restent rares.

Dans l’Union européenne, 33,1 % de la population a reçu au moins une dose de vaccin selon un comptage réalisé par l’AFP et 13,7 % sont entièrement vaccinés.

Alors que l’OMS a assuré ce jeudi que les vaccins actuellement disponibles et approuvés sont jusqu’à présent efficaces contre "tous les variants du virus", on commence à voir la lumière au bout du tunnel.

À voir aussi sur news :