AccueilSociété

Covid : aux États-Unis, les premiers bénéfices de la vaccination se font sentir

Publié le

par Clothilde Bru

© WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

2,5 millions de doses en moyenne sont injectées chaque jour aux États-Unis.

Les responsables en charge de la gestion de la crise sanitaire aux États-Unis se sont félicités mercredi 24 mars de constater les premiers effets positifs de la vaccination contre le Covid-19 sur l’épidémie dans le pays, notamment sur les visites aux urgences des plus âgés, en baisse.

"Nous voyons à présent une diminution significative du nombre de visites aux urgences des personnes de plus de 65 ans, à mesure que cette tranche d’âge a été vaccinée", s’est réjouie lors d’un point presse Rochelle Walensky, la directrice des Centres de lutte et de prévention contre les maladies (CDC), principale agence fédérale de santé publique américaine.

"Je suis enthousiaste face au rythme de la vaccination", a-t-elle ajouté. Près de 70 % des plus de 65 ans ont d’ores et déjà reçu au moins une dose d’un des trois vaccins autorisés aux États-Unis. Quelque 2,5 millions de doses sont désormais injectées par jour en moyenne aux États-Unis.

Le très respecté docteur Anthony Fauci a quant à lui présenté les résultats de deux études publiées dans la revue scientifique The New England Journal of Medicine cette semaine, démontrant la grande efficacité des vaccins dans le monde réel.

La prudence reste de mise

La première a étudié le nombre de cas parmi le personnel soignant d’un immense hôpital de Dallas, au Texas. Sur une période d’un mois et demi, parmi les près de 9 000 employés non vaccinés, 234 ont été infectés par le coronavirus (2,61 %), contre 112 cas parmi les 6 000 ayant reçu une dose (1,82 %), et seulement 4 sur les 8 000 employés totalement vaccinés (0,05 %).

Un taux similaire d’infection parmi le personnel soignant vacciné de deux hôpitaux de Californie a été constaté, selon la seconde étude.

Interrogé pour savoir si le pays était enfin en train de prendre le virage tant attendu vers la fin de l’épidémie, le Dr Fauci s’est toutefois montré prudent. "Nous sommes devant ce virage mais quant à savoir si nous allons le prendre ou non, cela reste à voir", a-t-il déclaré.

En effet, l’impact des vaccins sur la courbe générale des contaminations ne se fait pas encore sentir : les États-Unis stagnent à une moyenne de 55 000 nouveaux cas déclarés chaque jour. Les experts blâment les variants et les levées rapides de restrictions dans de nombreux États.

"Lorsque vous êtes à ce niveau, je ne pense pas que vous puissiez déclarer victoire et dire que vous avez pris le virage", a estimé Anthony Fauci.

Konbini news avec AFP

À voir aussi sur news :