AccueilSociété

Covid-19 : Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Étienne vont passer en zone d'alerte maximale

Publié le

par Clothilde Bru

© Capture écran Facebook / Ministère de la Santé

Dijon et Clermont-Ferrand vont passer en zone d'alerte renforcée.

Jeudi 8 octobre, le ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran a tenu son point hebdomadaire sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France.

"La situation continue de se dégrader", a-t-il déclaré, avant de faire un état des lieux du territoire, classé depuis plusieurs semaines par zones d’alerte maximale et renforcée. Avec la progression de l’épidémie, cette carte a vocation à bouger, comme l’a démontré Olivier Véran cette semaine.

Depuis 15 jours, Marseille et la Guadeloupe sont en zone d’alerte maximale, tout comme Paris, placée dans ce seuil de vigilance élevé la semaine dernière. L’ARS (agence régionale de santé) y a déclaré ce jeudi le plan blanc, permettant de déprogrammer certains soins pour donner la priorité aux malades du Covid-19.

Le signe que la situation est loin de s’améliorer dans la capitale. Il n’y a pour le moment aucun changement de statut pour ces territoires.

En revanche, Lille, Grenoble, Lyon et Saint-Étienne, où la situation se détériore particulièrement vite, passent en alerte maximale, sur décision du président de la République, a annoncé Olivier Véran. Ce changement de statut sera effectif à partir de samedi matin, a-t-il précisé.

Dans ces zones, les restaurants ne restent ouverts que sous un protocole sanitaire renforcé, a rappelé le ministre de la Santé.

Mais il y a aussi du mieux

Les villes de Bordeaux, Rennes, Rouen et Nice restent au niveau en dessous, en alerte renforcée, rejointes par Clermont-Ferrand et Dijon, qui passeront en alerte renforcée dès lundi.

À titre d’exemple, les bars y restent ouverts mais uniquement jusqu’à 22h.

Enfin à Toulouse et Montpellier, tous les indicateurs sont au rouge. À l’instar de Paris, le gouvernement se laisse quelques jours pour trancher et faire, peut-être, passer ces villes en zone d’alerte maximale, dès lundi. 

À noter que dans certains départements, la situation s’améliore. Ainsi, la Nièvre et le Morbihan ne sont plus en zone d’alerte, a déclaré Olivier Véran. Et d’annoncer qu’à Nice, Bordeaux, Rennes ou encore Aix-Marseille, les indicateurs semblaient également sortir du rouge.

Pour autant le ministre de la Santé a rappelé l’importance de ne pas crier victoire trop vite. "Pour alléger des mesures, il faut être sûr", a-t-il tranché, avant d’appeler à la responsabilité de chacun.

À voir aussi sur news :