AccueilSociété

Covid-19 : le point sur les nouvelles mesures annoncées par Jean Castex

Publié le

par Astrid Van Laer

© Capture d’écran – Élysée

"Nous pouvons nous donner encore une chance d'éviter un reconfinement", a annoncé le chef du gouvernement.

Le Premier ministre Jean Castex a pris la parole depuis l'Élysée à l'issue d'un conseil de défense qui s'est tenu ce vendredi. "Il apparaît que si la situation sanitaire reste mieux maîtrisée en France que chez nos voisins, elle reste cependant préoccupante", a-t-il dit en préambule.

"La progression des variants anglais et sud-africain fait peser un fort risque d'accélération de l'épidémie", a poursuivi le chef du gouvernement, ajoutant : "la question d'un confinement se pose donc légitimement". Et de compléter : "mais nous en connaissons l'impact très lourd", concluant alors : "nous pouvons nous donner encore une chance de l'éviter".

Jean Castex a donc annoncé la mise en place de mesures complémentaires à celle du couvre-feu : "toute entrée en France et toute sortie de notre territoire à destination ou en provenance d'un pays extérieur à l'Union européenne sera interdite, sauf motif impérieux", et ce "dès dimanche zéro heure".

Des contrôles renforcés

Concernant les arrivées depuis les pays de l'Union européenne, à l'exception des travailleurs transfrontaliers, elles seront conditionnées à la réalisation d'un test avéré négatif. "Tous les déplacements en provenance et en direction de tous nos territoires ultramarins seront également soumis à la production de motifs impérieux", a poursuivi le Premier ministre.

En outre, les centres commerciaux non-alimentaires d'une surface supérieure à 20 000 mètres carrés seront fermés à compter de dimanche. En complément, il a annoncé que les jauges seront renforcées dès lundi dans toutes les grandes surfaces.

"Le recours effectif au télétravail devra être renforcé" dans toutes les entreprises et administrations publiques où cela est possible, a-t-il dit.

Enfin, les contrôles seront renforcés concernant l'ouverture illégale de restaurants, les fêtes clandestines et le non-respect du couvre-feu, a-t-il aussi fait savoir, arguant qu'il fallait lutter contre "les dérives de quelques-uns". ""Soyons très vigilants mais ayons confiance", a-t-il enfin conclu.

À voir aussi sur news :