PATRICK HERTZOG / AFP

Covid-19 : la mortalité en réanimation plus haute que prévue

30 % à 40 % des patients en réanimation décéderaient. Le gouvernement a parlé de 10 %. Pourquoi cette différence ?

10 %. C'est le taux de mortalité des patients admis en réanimation en France, annoncé par le ministère de la Santé le 17 avril dernier.

Pourtant, dans une enquête du journal Le Monde, le Réseau européen de recherche en ventilation artificielle (REVA) évoque un taux qui serait bien au dessus, de l'ordre de 30 % à 40 %.

Publicité

"Il y a encore des données à analyser en provenance de certains centres pour affiner ce chiffre, mais on sera sur cette tendance, représentative de l’ensemble des réanimations de France", explique au Monde Matthieu Schmidt, médecin réanimateur à la Pitié-Salpétrière à Paris et coordinateur du REVA.

L'étude, qui devra être soumise prochainement à une grande revue médicale internationale avant publication, porte sur plus de 1 000 patients entre le 28 mars et le 25 avril, rapporte le quotidien.

10 %, la mortalité "à l'instant T"

C'est justement ce qui différencie cette étude des données communiquées par le ministère de la Santé. Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, dans sa conférence de presse du 17 avril, précisait qu'il s'agissait alors de "premiers résultats".

Publicité

"Les propos du directeur général de la Santé se fondent effectivement [...] sur le nombre de patients décédés parmi les patients admis en réanimation, soit la mortalité 'à l’instant T' au niveau de l’échantillon de Santé publique France. Ce n’est pas une information sur la mortalité à l’issue d’un séjour en réanimation pour un patient", ont reconnu à la cellule Check News de Libération les services de Jérôme Salomon.

La déclaration de M. Salomon était "prématurée" pour le professeur Djillali Annane, chef du service de réanimation à l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches et responsable du Syndicat des réanimateurs, selon Le Monde.

Trop tôt ?

30 % à 40 % des patients admis en réanimation n'en reviendraient pas. Cela peut paraître élevé mais, contactés par Le Monde, plusieurs médecins en réanimation confirment l’estimation du REVA.

Publicité

Le taux de mortalité se situerait même entre 40 % et 60 % à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, selon le docteur Tai Pham, médecin réanimateur, interrogé par Le Monde.

Les médecins expliquent qu'il est cependant encore trop tôt pour avoir une idée précise du taux de mortalité en réanimation. "On souhaite avoir des études au long cours, avec un échantillon de patients sur trois, six mois, voire un an", fait remarquer le docteur Pham au quotidien Le Monde.

Par Hugo Coignard, publié le 27/04/2020