AccueilSociété

Covid-19 : Jean Castex présente son plan de vaccination à l'Assemblée

Publié le

par Inès Roulaud

© Antoine Gyori/Corbis via Getty Images

La campagne de vaccination pourrait commencer "dès la dernière semaine de décembre".

La campagne de vaccination contre le coronavirus en France débutera "dès la dernière semaine de décembre", "si les conditions sont réunies", a déclaré mercredi Jean Castex, en précisant que les populations non prioritaires attendront "la fin du printemps".

Le premier ministre a conditionné le coup d’envoi de la campagne à l’autorisation de mise sur le marché de l’Agence européenne du médicament "attendue pour le 21 décembre" et à un avis de la Haute Autorité de santé rendu "dans la foulée". Cette "première phase s’échelonnera sur une période de six à huit semaines, pour tenir compte du délai de 21 jours entre la première vaccination et le rappel", a ajouté le Premier ministre en présentant devant l’Assemblée la stratégie du gouvernement.

Les 27 États de l’UE pourront "commencer le même jour" leurs campagnes de vaccination anti-Covid, dès notification du feu vert du régulateur européen au traitement développé par Pfizer-BioNTech, a annoncé mercredi la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

"Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont annoncé que la première phase de vaccination concernerait les personnes âgées en maison de retraite, en Ephad et que ça concernait un million de personnes", a rappelé le secrétaire d’État Gabriel Attal.

Ensuite, le gouvernement se fixe l'"objectif avant l’été" de "vacciner des personnes vulnérables, les personnes âgées qui ne sont pas en Ephad ou les personnes qui ont des comorbidités", soit "autour de 15 millions de nos concitoyens", a-t-il ajouté.

Pour ce faire, la France a "préréservé 200 millions de doses de vaccins auprès de différents laboratoires".

Konbini News avec AFP

À voir aussi sur news :