Francesco Carta fotografo

Covid-19 : et sinon, il y a quand même eu 5 bonnes nouvelles cette semaine !

Et ça fait tout autant de mauvaises nouvelles pour ce fichu virus, ce maudit agent infectieux, si petit, si vicieux. 

La deuxième semaine de confinement en France touche (déjà) à sa fin et, chez Konbini news, on tenait à partager des nouvelles positives avec vous : elles seront bonnes pour le moral de toutes les troupes ! Oui, oui, aussi bien pour ceux qui ont l’impression d’être assignés à résidence depuis des lustres que pour ceux qui ne voient pas le temps passer (merci le binge-watching, le télétravail ou les trois enfants à gérer).

Le coronavirus aurait un taux de mutation assez stable et c’est une bonne nouvelle quant à l’efficacité d’un vaccin

Selon les premiers travaux de recherche et essais cliniques, le coronavirus présenterait "un petit nombre de mutations alors qu’il est passé par de nombreuses personnes", a expliqué Peter Thielen, généticien moléculaire à l’université Johns Hopkins, dans un entretien accordé au Washington Post.

Publicité

Le généticien a précisé qu'"à ce stade, le taux de mutation du virus laisse penser que le vaccin développé pour le SRAS-CoV-2 serait un vaccin unique, plutôt qu’un nouveau vaccin chaque année comme le vaccin anti-grippe". Ainsi, plus le virus est stable, moins il risque de devenir redoutable et plus le vaccin a des chances d’être efficace sur la durée.

Fermeture des frontières et des marchés : les supermarchés et les particuliers se mettent au local

Suite à l’appel de Bruno Le Maire (ou pas), les enseignes de la grande distribution se sont mises à l’approvisionnement en fruits, légumes et autres denrées alimentaires français ! En même temps, face à un virus mortifère et à la fermeture des frontières, quel autre choix ?

Publicité

Pour les particuliers, c’est semblable : par peur d’être contaminés dans un supermarché, peut-être, les Français semblent orienter leurs achats vers la vente directe avec des cultivateurs, des éleveurs et des producteurs locaux. Certains exploitants auraient même vu leur activité doubler en une semaine.

Le nombre de décès liés au Covid-19 diminue en Lombardie

Depuis le 25 mars, cette région du nord de l’Italie, qui a été la première à imposer le confinement à ses habitants, enregistre une diminution du taux de mortalité.

La Lombardie, qui a été décimée depuis le début de l’épidémie de Covid-19, a connu, samedi 21 mars, un pic avec 546 morts pour cette seule région contre 793 décès au total sur le territoire italien.

Publicité

Toutefois, l’Italie reste le pays du monde qui comptabilise le plus de décès dus au coronavirus devant l’Espagne (4 858) et la Chine (3 292). En effet, en Italie, 8 165 personnes ont été emportées depuis le début de l’épidémie et 712 décès ont été enregistrés sur la seule journée du 26 mars.

Un octogénaire, une nonagénaire et une centenaire auraient guéri du Covid-19

Si le nombre de décès causés par le coronavirus reste très élevé, des cas de guérison existent et certains sont pour le moins surprenants en raison de l’âge des patients !

Daniel, un français de 88 ans, a été hospitalisé une dizaine de jours après avoir été contaminé par le coronavirus. Bien que fébrile, il a pu rentrer chez lui et semble guéri. Mais il s’interroge : "Quand je vois les proportions que ça prend, je me demande comment moi, j’ai été guéri."

Publicité

C’est aussi le cas d’Alma, une Italienne de 95 ans, contaminée et malade pendant près de deux semaines qui aurait guéri sans traitement. "Je vais bien. De bonnes personnes se sont occupées de moi et je pourrai bientôt rentrer chez moi", a-t-elle confié.

En Iran, une femme de 103 ans aurait également guéri du Covid-19. Selon un article publié par l’agence de presse officielle iranienne, la patiente aurait été "autorisée à sortir de l’hôpital après s’être totalement rétablie".

Si le virus est censé être plus dangereux pour les personnes âgées et que ces cas restent jusqu’alors isolés, ces nouvelles sont rassurantes et nous espérons que leur guérison sera durable !

Aujourd’hui, une seule nouvelle contamination locale à signaler en Chine

Jeudi 19 et vendredi 20 mars, le compteur est tombé à zéro pour le nombre de nouvelles contaminations locales en Chine. Ce n’était certes pas le cas pour le nombre de cas "importés" (39 sur la seule journée de vendredi dernier), mais cette nouvelle est plutôt encourageante pour l’enrayement de l’épidémie.

Aujourd’hui, 55 nouvelles contaminations ont été annoncées en Chine dont 54 cas "importés" de l’étranger (et donc une seule contamination locale), selon l’AFP. Il s’agirait d’une majorité de Chinois retournant au pays (90 %) selon le ministère des Affaires étrangères.

Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini news par ici !

Par Lila Blumberg, publié le 27/03/2020