© zoff-photo /
iStock / Getty Images Plus

Covid-19 : et sinon, il y a quand même eu 5 bonnes nouvelles cette semaine ! #5

Et ça fait tout autant de mauvaises nouvelles pour ce fichu virus, ce maudit agent infectieux, si petit, si vicieux. 

La sixième semaine de confinement en France touche déjà (ou pas) à sa fin et, chez Konbini news, on tenait à partager des nouvelles positives avec vous : elles seront bonnes pour le moral de toutes les troupes ! Oui, oui, aussi bien pour ceux qui ont l’impression d’être assignés à résidence depuis des lustres que pour ceux qui ne voient pas le temps passer (merci le binge-watching, le télétravail ou les trois enfants à gérer), ou encore pour tous ceux qui sont en première ligne face au coronavirus (on pense à vous et on vous dit merci).

Il est de nouveau possible de rendre visite à des proches en Ehpad

Depuis lundi 21 avril, un droit de visite est accordé aux familles qui souhaitent aller voir leurs proches en Ehpad ou dans des établissements accueillant des personnes handicapées.

Publicité

Lors de sa conférence de presse, dimanche 20 avril, le ministre de la Santé a précisé que les conditions de ces visites seraient "extrêmement limitées" et notamment que les contacts physiques resteraient impossibles et que le nombre de visiteurs par famille serait limité à deux. Il revient aux établissements d’organiser et de coordonner ces visites sollicitées, en théorie, par le résident.

On imagine que, suite à cette annonce, familles, résidents et personnel soignant ont dû être soulagés et rassurés !

Jardins partagés et familiaux rouvrent dans certaines villes

C’est notamment le cas depuis cette semaine à Grenoble, à Dijon ou encore à Nantes. Ces réouvertures autorisées par les mairies sont bien entendu conditionnées au respect des gestes barrières et des consignes sanitaires en vigueur. Les jardiniers doivent se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire et cocher la case "déplacement lié aux achats de première nécessité".

Publicité

Les usagers de ces espaces pourront profiter d’un bol d’air à condition de respecter les distances et précautions sanitaires qui restent de rigueur. Lorsque des associations sont en charge de ces espaces, elles doivent encadrer leur accès (nombre de personnes, durée, etc.).

À Lyon, une femme de 100 ans plus forte que le Covid !

"Adrienne, bientôt 101 ans, plus forte que le Covid." C’est le message que l’on peut lire sur la pancarte tenue par cette centenaire, atteinte par le coronavirus et guérie. Une photographie émouvante de la patiente entourée de soignants a été publiée lundi 20 avril sur le compte Twitter des Hospices civils de Lyon.

Publicité

Des marchés rouvrent avec de nouvelles règles

Le 12 avril, Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, a annoncé être "favorable à l’ouverture de tous les marchés en plein air et de toutes les halles alimentaires". Depuis, plusieurs marchés ont rouvert.

En Loire-Atlantique, près de 90 communes ont obtenu des dérogations permettant à leurs marchés d’accueillir de nouveau clients et commerçants. À Toulouse, si onze marchés alimentaires ont pu rouvrir, la mairie tente encore d’obtenir les dérogations nécessaires à la réouverture des marchés encore fermés.

Publicité

Afin d’assurer le respect des règles sanitaires, des règles nouvelles sont aménagées : formats réduits, entrée filtrée pour les marchés couverts, interdiction pour les consommateurs de toucher aux produits, alternance entre les commerçants, circuit à sens unique, drive, etc.

La consommation d’électricité a baissé de 20 % en France depuis le début du confinement

C’est ce qu’a annoncé jeudi 23 avril le Réseau de transport d’électricité (RTE), qui gère le réseau haute tension.

"La précédente crise financière avait donné 5 %, là on est à 20 %. Ce sont essentiellement les activités industrielles et de services qui sont à l’origine de cette baisse très significative de la consommation d’électricité", a expliqué François Brottes, président du directoire de RTE.

"Un certain nombre de machines de production ont été arrêtées. Tout ce qui pollue a été mis au rancart pendant la période. Il y a eu 18 millions de tonnes de CO2 en moins en Europe depuis le début de la crise. C’est plutôt une bonne nouvelle pour le climat", a-t-il précisé sur BFM Business (information AFP).

Restez chez vous et binge-watchez toutes les vidéos de Konbini news par ici !

Par Lila Blumberg, publié le 23/04/2020